• D.C. // NCIS

     

    Série : Stargate SG-1 / NCIS

    Genre/Pairing : Jack & Sam, Tony & Ziva. Tout public.

    Saisons :

    SG1 : 8 (fin) Jack est général, Sam est colonel, Janet et Jacob sont décédés, Sam a rompu ses fiançailles avec Pete, et Kerry a quitté Jack.

    NCIS : 9

    Note : Inspiré par Marguerite R. Jones, merci à toi ;)

    Disclaimer : Les personnages de la série appartiennent à la franchise Stargate et à la MGM ainsi qu'à la Paramount. Certains personnages sont de ma propre invention.

    ***

    Le général Jack O'Neill venait de sortir d'une réunion plutôt tendue avec des politiciens de Washington. Comme très souvent dans ces cas-là, il cherchait du réconfort auprès de sa collègue et amie, le colonel Samantha Carter.

    C'était plus son âme sœur qu'une amie mais les lois en vigueur dans l'armée américaine les empêchaient de vivre une histoire d'amour.

    Certains jours, Jack donnerait tout ce qu'il possédait et même plus pour être avec elle, la tenir dans ses bras et plus si affinités...

    Jack quitta son bureau pour aller se rafraîchir, en se passant un peu d'eau sur le visage et remettre un peu de son eau de toilette fétiche. Il savait que son second adorait son odeur car à chaque fois qu'ils se croisaient, elle humait l'air ambiant.

    Une fois frais et dispo, il se rendit au niveau du laboratoire de son amie.

    Il allait entrer en frappant au montant de la porte ouverte mais il la trouva au téléphone et ne voulait pas la déranger.

    Il écouta tout de même d'une oreille, pour s'assurer que tout allait bien car elle était très secrète et même au 36ème dessous, gardait ses ennuis pour elle.

    -"Oui Tony, je vais bien, ne t'en fais pas. Merci pour les fleurs aux obsèques de Papa, ça m'a touché."

    Elle garda le silence, le temps pour son interlocuteur de lui parler. Jack n'avait jamais entendu parler de ce Tony, il fronça les sourcils.

    -"Oui, je serai à Washington, j'arrive demain matin" dit Sam à son ami. Jack n'entendait pas son interlocuteur, mais il semblait être drôle, car la jeune femme éclata d'un rire franc. Jack eut le cœur serré, habituellement ce rire lui était réservé...

    -"Le général O'Neill sera là aussi, Tony ! C'est mon supérieur ! Je viens pour le travail pas pour le plaisir, c'est strictement professionnel !" Elle rit à nouveau et se tourna sur son siège, pour découvrir son général sur le pas de la porte, les bras croisés et la mine sombre.

    -"Tony, je dois te laisser... Oui on dîne ensemble samedi, je te confirme l'horaire ! Bisous" dit doucement Sam en raccrochant le combiné.

    -"Bonjour Carter !"

    -"Bonjour mon général, excusez-moi de vous avoir fait attendre !"

    -"Pas de soucis, vous avez le droit d'avoir une vie !"

    -"Vous vouliez me voir monsieur ?" dit-elle en se levant pour s'approcher de lui.

    -"Oui, je voulais vous parler du voyage à Washington, vous avez une minute ?"

    Jack avait prétexté avoir perdu son billet électronique et voulait qu'elle lui fasse une copie du sien, pour avoir les horaires. Le reste de la journée passa à un rythme effrayant : Jack devait boucler toutes ses réunions budgétaires avant de passer le relais à Reynolds et Sam avait des expériences à terminer avant son départ.

    Ils avaient pris l'avion à Denver le soir même, pour un vol de nuit et Jack n'avait pas ouvert la bouche de tout le voyage. Il avait prit des dossiers à finir et Sam essaya de dormir.

    Elle le soupçonnait d'avoir surpris toute sa conversation avec Tony et elle en aurait été amusée si Jack n'avait pas été d'aussi méchante humeur. Arrivés à Washington, ils furent accueillis par un chauffeur qui devait les déposer au Navy Yard pour une première matinée de présentations. Les deux militaires avaient voyagé en uniforme, pour gagner du temps à leur arrivée.

    L'agent spécial Gibbs les attendait dans le hall mais n'eut pas besoin de se présenter, car Jack et lui se connaissaient déjà.

    -"Général O'Neill, tu m'impressionnes !" dit Gibbs, en serrant la main de son vieil ami.

    -"Agent spécial, tu en as fait du chemin aussi !" dit Jack.

    Gibbs détourna le regard vers Sam et Jack les présenta : "Gibbs, laisse-moi te présenter le colonel Samantha Carter."

    -"Enchantée monsieur" dit Sam.

    -"Colonel, appelez-moi Gibbs, pas monsieur."

    -"Oui mons... Gibbs. Appelez-moi Sam" dit-elle en lui souriant. Elle le détaillait depuis qu'il s'était approché d'eux. Il était fait du même moule que son général, la cinquantaine grisonnante, dynamique et sexy. Jack avait repéré l'examen à la loupe de Sam sur son ami. "Décidément, elle aime les cheveux gris" se dit-il.

    -"On y va ?" demanda Gibbs en donnant des badges à ses invités. Il invita Sam à passer devant et admira la chute de rein de la demoiselle.

    -"Hé, je te dérange ?" demanda Jack à son ami, sans se faire entendre par Sam.

    -"Quoi ? Tu es avec elle ?"

    -"Tu vas me faire croire que tu ignores tout de la loi de non-fraternisation, toi qui bosses avec le JAG et qui a été dans la Marine..."

    -"Et c'est ça qui t'arrête maintenant ?"

    Gibbs les avait escorté jusqu'à l'immense salle de réunion du bâtiment. Sam installa ses affaires sur le pupitre, car elle présentait de nouvelles armes que le Pentagone voulait distribuer dans des services particuliers de la défense du territoire, dont le NCIS.

    Jack l'observait faire de loin, toujours avec Gibbs.

    -"Elle est superbe, si tu ne saisis pas ta chance, tu vas la perdre !" lui conseilla son ami.

    -"Je sais, j'angoisse à chaque fois qu'elle parle avec un homme ou qu'on la regarde, comme tu l'as fait tout à l'heure..." avoua Jack.

    -"Mon général ?" appela Sam.

    -"J'arrive Carter" répondit Jack avant de se tourner vers Gibbs, qui le chassa avant qu'il n'ouvre la bouche. Il voyait bien le pouvoir de cette femme sur le général. Il sourit puis s'installa sur un siège, près de son équipe qui venait d'arriver.

    -"Tu les connais Gibbs ?" demanda Abby.

    -"Lui oui, pas elle" lui répondit-il.

    -"Moi, je la connais !" dit Tony. Il savait qu'elle venait à DC mais il ignorait qu'elle ferait la présentation où il se rendait.

    -"Tu plaisantes Tony ?" demanda Ziva.

    -"Il dit ça pour te faire enrager Ziva, je suis sûr qu'il ne la connait pas !" dit McGee.

    -"Elle s'appelle Samantha Carter et elle est colonel dans l'Air Force. Elle est arrivée par un vol de nuit, en provenance de Denver. C'est bon ou je continue ?"

    Toute l'équipe se tourna vers lui. Mais Gibbs confirma l'identité de la jeune femme.

    -"Comment tu sais tout ça Tony ?" demanda McGee.

    -"Je l'ai eu au téléphone hier avant son vol, on doit dîner ensemble samedi."

    -"Dîner samedi ?" demanda Ziva, mécontente.

    -"Bah oui quoi, une vieille amie est de passage en ville, je peux bien dîner avec elle quand même ?"

    Ziva ne répondit pas mais croisa les bras de mécontentement sur sa poitrine. Abby fit les gros yeux à Tony et McGee soupira. Gibbs, lui, souriait en finissant son café.

    La salle était remplie et la présentation de Sam commença. Elle présenta le général puis elle-même, elle présenta rapidement ses recherches. En tout cas, la partie avouable. Elle devait présenter des technologies extraterrestres qu'elle devait faire passer pour des recherches terriennes abouties, comme l'in'tar qui ressemble à un pistolet semi-automatique paralysant.

    La présentation dura toute la matinée et Sam était épuisée d'avoir tant parlé. A la fin, Gibbs et son équipe avaient rejoint Jack et Sam pour les inviter à déjeuner avec eux, en ville.

    Sam sauta au cou de Tony quand elle le vit, sous le regard mauvais de Ziva.

    Gibbs présenta le reste de son équipe et laissa à Jack le soin de se présenter avec sa collègue. Ils prirent tous le chemin d'un bistro de Georgetown, où Gibb avait ses habitudes.

    Sam sentait les regards mauvais que lui jetait Ziva et se sentait mal à l'aise. Elle n'osait plus adresser la parole à Tony et comme Jack l'ignorait aussi, elle fit la conversation avec Abby et McGee.

    -"Vous êtes en ville pour combien de temps ?" demanda Abby.

    -"Nous repartons dimanche en début d'après-midi. Le général ne peut pas s'absenter trop longtemps de la base" répondit Sam avec un sourire.

    -"Et vous voyagez avec lui ? Vous ne restez pas plus longtemps ?"

    -"Je dois rentrer aussi, j'ai encore des expériences en cours dans le Colorado."

    -"Carter est un vrai rat de laboratoire !" dit Jack en riant. Abby tourna vivement la tête vers lui mais Gibbs lui fit non de la tête, alors elle ne dit rien.

    -"Tu détestes toujours autant les scientifiques et ton bras droit est... quoi d'ailleurs ?" demanda Gibbs.

    -"Théoricienne en astrophysique." Gibbs leva un sourcil devant le titre, tout comme McGee et Abby.

    -"Oui mais Carter, c'est pas pareil ! C'est aussi un excellent officier !"

    -"Merci monsieur" dit Sam.

    -"Vous ne vous appelez pas par vos prénoms ?" demanda Ziva, qui avait senti quelque chose entre les deux militaires.

    -"Non" répondit seulement Sam.

    -"Tant que j'y pense, nous organisons une petite fête samedi soir pour l'anniversaire de Ziva" dit Abby "Vous voulez vous joindre à nous ?"

    -"Merde !" dit Tony, se tournant vers Ziva.

    -"Je ne voudrais pas bousculer vos plans" dit Sam.

    -"Sam, nous n'irons pas au restaurant samedi soir, désolé !" dit Tony.

    -"Laisse-la y aller avec Jack" dit Gibbs.

    -"Leroy Jethro Gibbs ! Tu perds la raison ou quoi ?" dit Jack mécontent.

    -"Jack, tu peux bien profiter d'une soirée avec cette délicieuse jeune femme. Tony a réservé son restaurant préféré en ville..."

    -"Gibbs, je peux te voir dehors ?" demanda Jack, en se levant pour sortir.

    Tout le monde les regarda faire puis se tourna vers Sam, rouge de honte.

    -"Faut croire qu'il n'a pas envie de dîner avec moi samedi. Excusez-moi !" dit Sam, en se levant pour se rendre aux toilettes. Abby la suivit.

    -"Sam, est-ce que ça va ?" demanda Abby, à travers la porte des toilettes, alors que Sam refoulait ses larmes.

    -"Oui merci."

    Une fois dehors, Jack se retourna vivement sur Gibbs.

    -"Mais qu'est-ce qui t'arrive bordel ?"

    -"J'ai bien vu comment tu la regardais, et les regards assassins pour Tony..."

    -"C'est lui qui l'a invitée à dîner au départ, pas moi... Je ne veux pas être un lot de consolation !"

    -"Je t'arrête tout de suite, Tony m'a parlé d'elle, je le connais bien. Il passe pour un tombeur mais c'est un mec sensible. Ils sont amis sinon je n'aurais jamais entendu parler d'elle. Ils se sont connus au lycée. Tony est fou amoureux de Ziva, et réciproquement mais ils sont dans la même situation que vous, la loi en moins. Aucun des deux ne se lance avec l'autre ! J'espérais que la présence de Sam débloquerait les choses..."

    -"Donc ce n'était vraiment pas un rendez-vous galant ?"

    -"Non idiot" dit Gibbs en frappant Jack à l'arrière de la tête. "Cours la retrouver et invites-la à dîner !"

    Jack rentra dans le restaurant et Gibbs secoua la tête de gauche à droite avec un fin sourire sur les lèvres. Il suivit son ami mais trouva deux places vides à table. Il interrogea Tony du regard et celui-ci lui répondit "Toilettes des dames."

    Au moment où il tourna la tête vers la porte des toilettes, celle-ci s'ouvrit sur Abby, suivie de près par Sam. Les deux jeunes femmes se tenaient par la main, Abby était une personne très tactile et son contact rassurait Sam. Elle avait l'air triste.

    Abby reprit sa place entre McGee et Ziva, pendant que Sam se rasseyait entre Tony et Jack, tournant légèrement le dos à ce dernier.

    -"Tony, tu as des nouvelles des anciens de la promo ?" demanda Sam, en essayant de prendre un ton enjoué. Jack passa sa main dans le dos de Sam et le lui caressa. C'était sa manière à lui de faire la paix.

    -"Quelques-uns mais sans plus et puis, le boulot , tu sais ce que c'est !" sourit Tony, en voyant le geste de Jack.

    -"Vous faites quoi alors samedi soir ?" demanda Abby, qui avait vu la scène également.

    -"Nous allons dîner, pour profiter de la réservation de Tony" dit Jack, en souriant à Sam. Celle-ci avait tourné la tête vers lui en entendant ses paroles.

    Sam et Jack avaient dîné ensemble en tête à tête, avant de rejoindre la fête donnée en l'honneur de Ziva, main dans la main. Ils avaient passé le reste de la soirée à danser les slows, enlacés.

    Gibbs avait donné des conseils à Jack pour sa relation avec Sam, sans risquer la cour martiale. C'était risqué mais ni Jack ni Sam ne souhaitait donner sa démission. Ils voulaient continuer à travailler ensemble, ils allaient vivre leur histoire comme ça. Dans le pire des scénarios, ils en aviseraient le Président, afin de trouver une solution.

    Ils rentrèrent le dimanche à Denver et Sam emménagea la semaine suivante chez Jack.

    Tony avait pris exemple sur Jack et s'était lancé avec sa collègue. Abby sautait de joie en voyant les couples se former autour d'elle. Tony et Ziva y allaient plus doucement et vivaient leur histoire à leur rythme.

    FIN


    votre commentaire
  • EPILOGUE

    Sam était allée à Denver, voir si son coffre à la banque nationale était toujours accessible.

    Elle le trouva plein de coupures de presse. Michaela avait rédigé un petit journal et déposé des articles de la Gazette. Son argent était aussi là, Michaela l'avait transféré peu avant que la banque de Preston ne fasse faillite.

    Sam apprit avec bonheur que Mike et Sully avaient accueilli une petite Katty, quelques mois après son départ. Elle lui avait donné régulièrement des nouvelles, mais elles se faisaient de plus en plus rares. Avec le temps, Michaela avait dû penser que ça ne servait plus à rien. Elle avait été ravie d'apprendre que ses amis s'étaient bien porté, mais malgré ses recherches poussées, elle n'avait plus trouvé de traces d'eux. Elle aurait aimé leur rendre hommage en déposant des fleurs sur leurs tombes, mais cela n'avait pas été possible. Ils avaient dû changer d'état...

    Jack et Sam avaient renouvelé leurs voeux de mariage lors d'une cérémonie officielle au SGC. Le général Hammond avait été autorisé à officier pour l'occasion et il en était ravi. Jacob était venu sur Terre, pour ne pas manquer cet événement. Il avait mis Jack en garde, lui rappelant que Sam était toujours sa fille et qu'il avait plutôt intérêt à la rendre heureuse.

    Daniel et Janet avaient été choisis comme témoins pour cette nouvelle union, pour leur plus grand bonheur. Sam avait acheté une nouvelle robe pour l'occasion et Jack portait son uniforme de cérémonie, comme le voulait la tradition.

    James avait été invité aussi et s'était bien comporté cette fois, Sam lui ayant fait la morale la veille : elle ne tolèrerait aucun faux pas à son mariage. Il devrait partir à l'autre bout de la galaxie pour échapper à sa colère s'il se laissait aller. James l'avait prise très au sérieux.

    Après leur second mariage, Sam avait emménagé chez Jack, vendant ainsi sa maison.

    Jack passa général et prit le commandement du SGC. Sam fut promue lieutenant-colonel et prit la tête de SG-1, pendant que James prenait le relai auprès de SG-2.

    Suivant la voie tracée par leurs amis, Janet et Daniel décidèrent aussi de déposer au général O'Neill une demande officielle, que celui-ci ne put refuser, même si l'amendement Carter n'avait pas été effectif. Il maria lui-même Janet et Daniel, au SGC pour une cérémonie toute aussi intime que la sienne. Daniel choisit Teal'c comme témoin et Janet prit Sam.

    Les deux familles accueillirent chacune un nouvel enfant dans leur foyer, pour leur plus grand bonheur à tous.

    FIN


    votre commentaire
  • 14/ Retour au SGC

    Au matin, Sam et Jack se réveillèrent dans les bras l'un de l'autre. Jack caressait le bras nu de son épouse et la regardait en souriant.

    Elle était magnifique au réveil, le soleil du matin éclairant sa peau blanche. Elle leva la tête vers lui et le fixa de son regard bleu azur.

    -"Bonjour toi..." dit-elle.

    -"Bonjour toi" dit Jack en déposant un baiser sur le front de Sam.

    -"Salutations O'Neill" dit Thor, debout à l'entrée de la chambre.

    Sam laissa échapper un cri et tira sur le drap pour se couvrir. Jack avait sursauté, il n'avait vu ni lumière ni entendu l'arrivée de son ami.

    -"Thor ! Vous êtes là depuis longtemps ? Je ne vous ai pas vu arriver" demanda-t-il.

    -"Non, je vous surveille depuis quelques minutes, je vous apparait sous forme holographique."

    -"Très bien, et que peut-on faire pour vous ?" demanda Sam, une main sur son cœur, qui battait toujours très vite à cause de la frayeur.

    -"Je peux vous ramener dans votre époque. De combien de temps avez-vous besoin pour mettre vos affaires en ordre ?"

    -"On peut partir tout de suite, non ?" demanda Jack en se tournant vers Sam.

    -"Certainement pas ! Nous devons faire nos adieux à nos amis, sinon, ils vont se poser des questions et je ne veux pas partir comme une voleuse !"

    -"Oui, tu as raison. Bon, disons cinq jours ?"

    Sam réfléchi un instant puis hocha la tête, ça lui paraissait être un délai raisonnable.

    -"Très bien, soyez prêts à cet endroit précis dans cinq jours, je vous téléporterais directement dans mon vaisseau, le "Samantha Carter". Puis je pourrais vous renvoyer chez vous" annonça Thor. Sam lui avait souri en entendant le nom de son vaisseau. Il les salua et son hologramme disparut.

    Jack et Sam éclatèrent de rire face à cette situation. Ils étaient bien tous les deux. Ils passèrent le reste de la journée au lit. Entre deux câlins, ils discutèrent de comment régler les affaires de Sam en ville et surtout, quelle excuse donner à leurs amis. Sam proposa de leur dire qu'ils partaient en voyage de noces.

    Comme ils ne pourraient pas tout emporter dans leurs sacs et que Sam tenait à conserver certaines affaires, le couple décida de retourner à Denver, ouvrir un compte dans la banque nationale qui avait un bureau là-bas et mettre leurs effets personnels au coffre.

    Le lundi matin, ils se levèrent pour commencer à ranger la maison. Sam avait eu du mal à quitter son lit, tant elle était bien dans les bras de son mari. Mais l'idée de rentrer à la maison l'enchantait.

    Sam quitta sa maison pendant que Jack mettait un peu d'ordre à l'intérieur. La jeune femme se dirigea vers la maison de son amie et fut accueillie à bras ouverts par Michaela.

    Les enfants étaient partis pour la journée avec des amis et Sully s'était rendu en ville.

    -"Bonjour Sam, vous avez très bonne mine" dit Mike avec un grand sourire.

    Sam serra son amie dans ses bras et la remercia pour tout.

    Michaela senti que Sam avait quelque chose à lui dire. Elles s'installèrent au salon.

    -"Un problème avec Jack ?" demanda Mike, inquiète.

    -"Oh non, pas du tout, au contraire" dit Sam, avec des yeux brillants. "Je... nous rentrons chez nous. Je vais être honnête avec vous, je vous dois bien ça."

    Michaela serra les mains de Sam, pour l'encourager à lui parler. Sam sentait une boule se former dans sa gorge.

    -"Que c'est dur" dit Sam, en regardant le plafond, comme pour faire redescendre la boule. "Nous allons dire à tout le monde que nous partons en voyage de noces, mais nous ne rentrerons pas... Je vais vous donner une lettre avant mon départ, vous ferez comme si je vous l'avais envoyée..."

    Sam se laissa aller à pleurer.

    -"Je ne pensais pas que ça serait si dur. Je me suis beaucoup attachée à vous et à votre famille. Vous avez tant fait pour moi..."

    -"Et c'est réciproque Sam. Mais je suis heureuse que vous puissiez rentrer chez vous, avec vos proches. Vous allez terriblement me manquer" dit Michaela, qui ne put résister plus longtemps et se mit à pleurer.

    Les deux femmes passèrent quelques minutes dans les bras l'une de l'autre, puis Sam rendit son bracelet à Michaela.

    -"Non Sam, gardez-le, ça me fait plaisir" dit-elle en lui souriant.

    -"Je ne peux accepter, il doit revenir à Coleen, pour son mariage..."

    -"J'ai autre chose pour ma fille, ne vous en faites pas. Ainsi, vous penserez à moi en le voyant..."

    -"Michaela, je n'ai pas besoin de ça pour penser à vous..."

    -"Gardez-le quand même, j'y tiens !" insista Mike. Sam abdiqua et enfila le délicat bracelet en argent.

    -"Quand partez-vous ?" demanda finalement Michaela.

    -"Dans cinq jours."

    -"Bon, ça nous laisse un peu moins d'une semaine pour profiter de vous deux" dit Mike, pour se redonner du courage.

    -"Je vais aller à Denver, pour déposer des objets de valeur dans un coffre mais je vous laisse le reste, ainsi que la maison. De même, en cas de besoin, vous pouvez utiliser l'argent que j'ai chez Preston, grâce à la procuration."

    -"Vous ne prenez pas votre argent ?" demanda Mike, surprise.

    -"Je n'en ai pas besoin là où je vais, normalement et je préfère qu'il vous serve."

    Le temps passa à une vitesse folle et le couple de jeunes mariés était parti deux jours à Denver.

    Officiellement, ils partaient en voyage de noces, mais quand Sully remarqua la nostalgie de son épouse, il comprit que ça allait plus loin qu'un simple voyage.

    Il lui en parla, un soir, alors qu'ils étaient blottis l'un contre l'autre.

    -"Ils partent définitivement ?"

    -"Oui, comment le sais-tu ?"

    -"Je te connais Michaela, j'ai bien vu la tristesse dans tes yeux et ceux de Sam. Vous vous regardez à chaque fois qu'ils évoquent leur départ... Jack est arrivé récemment, il s'est moins attaché à nous."

    -"Tu sais, quand il est arrivé, avec sa drôle de tenue, ressemblant à celle de Sam, j'ai compris qu'il venait la chercher. Mais ils se sont mariés, alors j'ai pensé qu'il venait juste la rejoindre..." dit Michaela en pleurant.

    Sully la berça contre lui.

    -"Ils ont une vie à eux, ailleurs. Ils n'appartiennent pas à notre monde. Même s'ils sont bien ici, ils manquent sûrement à d'autres, à leurs familles et leurs amis..."

    -"Oui j'en suis sûre. Leur départ me peine énormément mais je sais que c'est ce qu'il y a de mieux pour eux..."

    Dans la maison voisine, Sam était dans le même état d'esprit que son amie. Elle pleurait à chaudes larmes contre le torse de son époux.

    -"Sam, mon cœur, ne pleure pas, je t'en prie. Je ne supporte pas de te voir comme ça..." disait Jack, en lui caressant les cheveux.

    -"Tu ne comprends pas, elle m'a accueillie chez elle, sans me poser de questions. Elle a toujours été à mon écoute, sans jamais me juger, elle m'a soutenue quand j'étais mal. C'est un peu comme la sœur que je n'ai jamais eue..."

    -"Je sais mon amour, mais tu vas retrouver Janet. Et je vais te présenter mon frère, on va reprendre nos vies."

    -"J'ai hâte de le rencontrer."

    Sam se cala à nouveau dans les bras de son mari. Elle finit par s'endormir, alors que Jack fixait le plafond, un bras replié sous sa tête. Le sommeil finit par l'emporter sur lui, au petit matin.

    Dans la journée, Jack et Sam préparèrent leurs affaires pour le départ, prévu de bonne heure le lendemain. Ils devaient passer leur dernière soirée avec les Sully.

    ***

    Le dernier repas se passa dans la bonne humeur, la plupart des convives n'étaient pas conscients de voir les O'Neill pour la dernière fois.

    Matthew était venu accompagné d'Emma. Sam avait convaincu Mike d'accepter. C'était une femme ouverte d'esprit habituellement mais surtout une mère. Elle défendait ses petits, pareille à une louve. Elle essayait d'être une mère droite, les laissant commettre leurs erreurs et en tirer les leçons. Sam espérait devenir un jour ce type de mère. Elle avait beaucoup appris au contact de Mike.

    Sam avait apporté son télescope sur le perron et le confia à Brian en son absence. Michaela avait souri en comprenant qu'elle lui offrait. Juste avant de se dire adieu, Sam prit Michaela à part.

    -"Michaela, je voudrais vous demander un dernier service."

    -"Oui, bien entendu."

    -"Pourriez-vous m'écrire des lettres de temps en temps et les déposer dans mon coffre à Denver ? Je vous ai noté le numéro sur ce papier, vous y avez accès."

    Michaela prit le papier et le garda précieusement.

    -"A quelle fréquence voulez-vous que j'écrive ?"

    -"Comme vous le désirez... Une fois par semestre ou par an, ou un journal ou les évènements marquants... Je vous fais confiance."

    Sam embrassa la joue de son amie et la serra contre elle. Tout le monde se dit au revoir. Matthew raccompagna Emma en ville, tandis que Brian et Coleen montaient se coucher.

    Sully serra la main de Jack et lui dit : "Bon retour chez vous, prenez soin d'elle..."

    -"Merci Sully, je n'oublierais jamais ce que vous avez fait pour nous !"

    -"Pareil ici !"

    Michaela et Sam eurent plus de mal à se dire au revoir et cela se passa dans les larmes.

    Les paroles échangées ne furent compréhensibles que pour les deux femmes. Leurs époux les observaient et en avaient presque les larmes aux yeux, mais ils étaient trop fiers pour les laisser couler.

    Sam descendit les quelques marches du perron pour rejoindre Jack, qui l'attendait en bas. Elle fit un dernier signe à ses amis. Michaela avait posé sa tête sur le torse de Sully, qui l'entourait de ses bras. Ils leur rendirent leur salut et rentrèrent chez eux.

    Sam passa un moment dans sa salle d'eau et retrouva Jack dans leur chambre. Ils passèrent leur dernière nuit en 1871, ensemble.

    Thor se présenta comme convenu. Jack et Sam avaient enfilé des vêtements locaux. Le treillis de Sam était en piteux état à son arrivée chez Michaela et celui de Jack avait été brulé.

    -"Salutations les O'Neill" dit l'hologramme de Thor en les voyant, fin prêts dans le salon. Ils avaient chacun leur sac à dos, posé au sol.

    -"Bonjour Thor" dit Jack, imité par Sam.

    -"Êtes-vous prêts mes amis ?"

    Jack et Sam se prirent la main, se regardèrent puis fixèrent l'alien.

    -"Oui" dirent-il de concert.

    Thor disparu de la pièce et le couple fut téléporté par le rayon Asgard à bord du "Samantha Carter".

    -"Bienvenue à vous deux" dit Thor en s'approchant du couple. Ils sourirent et le saluèrent à leur tour.

    -"Nous allons manœuvrer, ça devrait prendre quelques heures. Je vous propose de vous installer dans une des salles qui donnent sur l'extérieur, pour admirer la vue."

    -"Merci" dit Sam. Elle suivit son ami à la peau grise et contempla la planète bleue.

    -"Thor, expliquez-moi un peu ce que vous allez faire exactement comme manœuvre ?" demanda Sam, curieuse. Elle savait que les voyages temporels étaient rendus possibles grâce à la porte des étoiles mais elle ignorait comment allaient faire les Asgard.

    -"Nous savons voyager dans le temps depuis longtemps, mais vos constitutions humaines ne supportaient pas le déplacement. J'ai dû trouver une solution pour que vous surviviez au voyage retour. Pour le départ du colonel O'Neill, j'ai recréé les conditions de votre disparition, major Carter."

    Thor lui expliqua en détail et Sam semblait fascinée par ses explications, encore plus compliquées pour Jack que les précédentes. Il bâilla en s'installant dans un fauteuil, pour admirer la vue.

    Thor expliqua ensuite à Sam comment il allait les ramener à leur époque.

    -"Pour éviter toute confusion, j'ai pris comme point de repère le moment où j'ai renvoyé le colonel O'Neill dans le passé. Il n'y aura comme ça aucun paradoxe avec deux O'Neill en même temps" expliqua ensuite Thor.

    Thor quitta ses amis terriens pour se rendre en salle de contrôle. Sam s'installa dans un fauteuil, près de Jack.

    -"Vous semblez sur la même longueur d'onde avec mon pote Thor" dit Jack en riant.

    -"Il a l'art et la manière pour expliquer des choses très compliquées pour que je puisse comprendre."

    -"Oui, pour que TU puisses comprendre parce que moi je suis largué."

    -"Jack, il faut que tu comprennes quelque chose, ça fait des dizaines d'années qu'on envisage la possibilité du voyage dans le temps. Einstein en personne a donné une formule pour ça, mais jusqu'à notre voyage en 1969, j'étais moi-même convaincue que c'était impossible. La porte des étoiles nous ouvre des possibilités jamais envisagées par l'homme. Si les Asgard peuvent voyager dans le temps avec leur vaisseau aujourd'hui, c'est toute l'humanité qui pourrait en bénéficier demain. Sauf que les Humains sont beaucoup moins disciplinés que les Asgard... ça pourrait créer des conflits mais c'est une avancée scientifique étonnante !" dit Sam, pleine de passion.

    Jack adorait la voir comme ça : passionnée et enthousiaste. Sam tendit son bras pour attraper la main de son mari.

    -"Jack, pourquoi n'a-t-on jamais entendu parler de James avant ?"

    -"Nous étions en froid, je n'éprouvais pas le besoin de parler de lui. J'étais dans les Black Opps avec lui, puis je suis parti. J'ai rencontré Sara, nous nous sommes mariés mais James ne l'a jamais aimée et me l'a fait sentir. Il y a eu du mieux à la naissance de Charlie. James l'adorait et quand il est mort, ça tendu nos relations à nouveau. Bref, ça a été dur de te perdre et de le voir arriver prendre ta place à mes côtés."

    -"Pas simple tout ça en effet, mais tu ne penses pas qu'il faudrait faire la paix ? A moins qu'il n'en ait pas envie" proposa Sam.

    -"Lui si, il me court après depuis qu'il est au SGC mais j'avoue que j'étais plus préoccupé par ton sort que par ses états d'âme..."

    -"Oh Jack... C'est ton frère, ça serait chouette que vous passiez du temps ensemble, pour vous redécouvrir en quelque sorte..."

    -"Mouais, ça dépendra de son attitude avec toi !"

    Sam se tourna pour regarder Jack.

    -"Qu'est-ce que tu veux dire ? Tu penses qu'il ne va pas m'aimer ?"

    -"J'avoue que je n'en sais rien..." soupira Jack. "Je pensais bien le connaitre et il a fait scandale le jour de mon mariage. Il avait un peu trop bu et ses paroles ont probablement dépassé ses pensées, mais ce n'était pas la première fois qu'il s'en prenait verbalement à Sara..."

    -"Jack, avec tout le respect que je te dois, ainsi qu'à ta famille, tu sais que je ne me laisse pas faire. Alors ne te tracasse pas pour moi, je gère les fortes têtes !" dit Sam en souriant.

    Jack savait très bien qu'elle faisait référence au jour de leur rencontre.

    -"Je le sais bien et c'est ce qui m'a tout de suite plu chez toi... Et puis tu as raison, je vais laisser James se faire remettre en place par un major qui est plus petite que lui d'une bonne tête et demie !"

    Thor réveilla les humains car il était prêt à les renvoyer au SGC.

    Jack s'étira, se rendant compte que Sam et lui s'étaient endormis dans leurs fauteuils, main

    dans la main.

    Le couple se leva et se dirigea vers la salle de contrôle. Thor leur dit au revoir et il ouvrit sa porte des étoiles.

    ***

    Le général Hammond était en briefing avec SG-1 et Jacob Carter. L'équipe était retournée avec le Tok'ra au temple de Diane pour prendre les armes et ses effets personnels.

    Daniel espérait trouver un lien avec Anubis ou tout autre Goa'uld qui chercherait à leur échapper. La tok'ra s'intéressait aussi à ces découvertes sur cette déesse, disparue depuis des siècles.

    -"Mon général, des nouvelles de Jack ?" demanda James.

    -"Non, je n'ai eu aucune nouvelle de Thor depuis leur départ. J'ignore même si le colonel O'Neill a retrouvé le major Carter..." soupira le général.

    -"Jack n'est parti qu'hier, il faut peut-être du temps à Thor pour nous contacter" dit Jacob.

    -"Activation non programmée de la porte des étoiles" dit Harriman, dont la voix résonna dans toute la base.

    SG-1 suivit Hammond vers l'étage inférieur et le général demanda à son sergent s'il avait reçu un code.

    -"Non monsieur, mais je n'arrive pas à fermer l'iris !" dit Harriman, un peu paniqué.

    Hammond attrapa le micro et demanda des renforts en salle d'embarquement.

    Deux voyageurs passèrent le vortex, qui se coupa peu après. La base était en état d'alerte, la sirène résonnait mais le général demanda à ses hommes de baisser leurs armes car il avait reconnu les arrivants.

    -"Quel accueil !" dit Jack, avec un sourire.

    Le général arriva et les deux militaires saluèrent leur supérieur.

    -"Repos" dit Hammond, souriant à ses hommes. "Ravis de vous revoir en pleine forme."

    -"Jolie coiffure Sam !" dit Daniel, qui était descendu les rejoindre, avec Teal'c, James et Jacob. Ce dernier serra sa fille dans ses bras.

    -"Sam, tu m'as manqué ma chérie !"

    -"Toi aussi papa !"

    -"Passage à l'infirmerie puis débriefing, sauf si vous êtes trop fatigués..." dit Hammond.

    -"Non, je ne suis pas fatigué mais l'infirmerie... c'est obligé ?"

    -"Oui colonel, c'est un ordre, pas un conseil" sourit Hammond, ravi de retrouver son second de meilleure humeur.

    Teal'c avait pris le sac de Sam pour lui porter. Il l'avait salué à sa manière, content de la revoir en pleine forme. James s'était chargé de celui de Jack, tout en observant Sam du coin de l'oeil.

    -"Attention à ce que tu vas dire..." prévint Jack.

    -"Je n'allais rien dire..." répondit James, sur la défensive.

    Jack s'approcha de son frère, le fixa dans les yeux et dit : "Je ne m'en mêlerais pas cette fois, je te laisserais te débrouiller avec elle... Mais méfies-toi... Elle a du caractère !"

    Jack attrapa doucement Sam par le bras pour lui présenter son frère.

    -"Major Samantha Carter, voici le colonel James O'Neill."

    Sam salua le colonel, qui fit de même. James allait parler mais fut coupé dans son élan quand Sam passa sa main gauche dans ses cheveux. Son alliance avait accroché la lumière.

    Jack retira discrètement la sienne et poussa Sam devant lui, en direction de l'infirmerie.

    Juste avant de pénétrer dans la pièce, Jack attrapa la main gauche de Sam pour récupérer son anneau. Sam avait ouvert de grands yeux, consciente de son oubli.

    Janet n'en croyait pas ses yeux quand elle vit Sam arriver à l'infirmerie.

    -"Tu ressembles à... à... Je ne trouve pas les mots..." bafouilla son amie. Sam la serra dans ses bras et déposa un baiser sur sa joue.

    -"Merci pour les cadeaux Janet, ils m'ont bien servi."

    Le médecin ausculta Sam, qui avait passé plus de temps loin de la base, puis Jack. Elle remplit leurs dossiers mais demanda la permission d'assister au briefing. Le général lui accorda cette faveur. Hammond prit place en bout de table, Jacob à sa gauche et Jack à sa droite.

    Daniel était assis entre Jacob et Teal'c, Sam était installée entre Jack et Janet. James était assis à l'autre bout de la table, face à Hammond.

    -"Avant de commencer, je voudrais vous souhaiter à tous deux un bon retour chez vous. Je propose que nous écoutions le récit du major Carter, puisqu'elle s'est absentée plus longtemps" dit Hammond.

    -"Merci, mon général" dit Sam en se levant. Elle portait une chemise blanche à manches longues, rentrée dans une large jupe en cuir tanné, avec des poches de part et d'autre. Ses longs cheveux blonds lui tombaient en cascade dans le dos, retenus par une petite barrette. Pour tous, sauf Jack, elle semblait vraiment sortie d'un western.

    -"Comme vous le savez tous, je suis tombée dans la rivière en coupant le filin de sécurité me reliant à l'hélicoptère. J'ai nagé jusqu'à la rive et j'ai réussi à me mettre à l'abri. J'étais blessée à la cuisse et je me suis soignée comme j'ai pu. A un moment donné, Thor a voulu me téléporter et je devais dormir quand c'est arrivé puisque je n'ai aucun souvenir d'une lumière vive. Je me suis réveillée deux jours plus tard. J'avais été sauvée par un Cheyenne. Il m'a trouvé dans la forêt et m'a soigné avec des plantes. Mon état étant stable, il m'a conduit chez le docteur Quinn et je me suis évanouie une fois chez elle. Elle m'a accueillie dans sa famille et offert un toit."

    Sam continua ses explications et elle raconta sa vie à l'époque : le train, l'attaque des voleurs chez Michaela, la visite du Président Grant et la fusillade. Tous buvaient ses paroles, personne ne parlait.

    -"Mais Sam, tu n'es pas restée absente aussi longtemps" s'écria Daniel.

    Jack prit alors la parole : "Daniel, tout est relatif en ce qui concerne le temps..." Sam lui sourit.

    -"Combien de temps ai-je été absent ?" demanda-t-il à Daniel.

    -"Jack, tu es parti hier !"

    -"C'est bien ce que le colonel veut dire... pour vous ça fait à peine 24h, alors que pour lui, il s'est écoulé un mois et demi..." dit Sam.

    -"Je comprends mieux le bronzage" dit James, avec un sourire.

    -"S'occuper des chevaux, des vaches, couper du bois, tout ça... tu sais ce que c'est !"

    Tout le monde éclata de rire mais il les regarda et dit, le plus sérieusement du monde : "Non mais c'est vrai ! Vous ne savez pas ce que c'est ! Sauf peut-être Daniel..."

    Daniel le regarda et lui demanda ce qu'il voulait dire.

    -"Ce n'est pas toi qui m'avais parlé de moudre sa propre farine, quand tu es rentré d'Abydos ? Et bien, pour ton information, j'ai essayé ! C'est pénible comme tâche."

    Daniel sourit à l'évocation de ce souvenir.

    -"Et tu as rencontré le Président Grant aussi, Jack ?" demanda James.

    -"Non, je n'ai pas eu cette chance..."

    -"Bon, si c'est tout, nous allons entendre le colonel O'Neill..."

    -"Juste une question mon général : existe-t-il un recours à la loi de non-fraternisation ?"

    -"Vous parlez de l'amendement Carter ?"

    Sam sourit à Jack, le général venait de répondre à sa question. Jacob ouvrit de grands yeux voyant la mine réjouie de sa fille.

    -"Attends Sam, l'amendement Carter... porte notre nom ?" demanda Jacob.

    -"Oui, le président me devait une faveur... Mais j'ignore ce que dit cet amendement, je ne l'ai pas lu..."

    -"Nous parlerons de cela plus tard. Je voudrais entendre le rapport du colonel O'Neill."

    -"Il n'y a pas grand-chose à dire, Thor m'a téléporté sur Terre, me faisant voyager dans le temps. Je me suis mis en route, passé une nuit à la belle étoile, puis je suis tombé sur la propriété où logeait Sam... euh le major Carter !"

    Jacob avait souri à ses mots, il avait compris depuis un moment ce qui se passait entre les deux officiers.

    -"Et ?" demanda Hammond.

    -"Et rien. Nous avons attendu que Thor vienne nous chercher et nous sommes rentrés !" répondit Jack.

    -"Donc, ce que vous avez fait pendant un mois et demi n'a aucun rapport avec l'amendement Carter ?" demanda Hammond, essayant de pousser Jack à avouer la vérité.

    ***

    -"Sam ?" interrogea Jack.

    Sam avait toujours la main tendue devant lui. Il soupira et déposa son alliance dans sa paume.

    Sam glissa son alliance à son annulaire gauche et Jack l'imita.

    -"Mon général, si le président Grant a tenu sa parole, alors le colonel Jack O'Neill et moi demandons la permission de nous marier, vous n'avez pas le droit de refuser. En fait, nous l'avons déjà fait en 1871, nous sommes donc déjà unis."

    Jacob s'était déjà levé pour embrasser sa fille. Il était très heureux pour elle, même s'il n'avait pas assisté à la cérémonie.

    -"Vous avez raison major, je n'ai pas le droit de refuser et je pense qu'un renouvellement de vœux sera suffisant" dit Hammond, se levant de son siège pour serrer son major dans ses bras. Tout le monde se leva pour les féliciter. Seul James était pensif. Daniel avait observé les deux frères.

    James s'approcha de Sam et demanda : "Puis-je serrer ma nouvelle belle-sœur dans mes bras aussi ?"

    Sam s'écarta de Teal'c et James l'enroula de ses bras. Il était grand et la dépassait de plus d'une tête, comme l'avait dit Jack. Il la libéra après quelques secondes, tenant son bras gauche d'une main.

    -"Jack, je te félicite, elle est ravissante. J'espère juste que celle-ci me résistera, pas comme la précédente !" Sam dégagea violemment son bras, pour se reculer.

    -"Mais tu ne peux pas t'empêcher de dire des conneries !" gronda Jack, se rapprochant vivement de son frère.

    -"Jack, sois sérieux un instant. Tu choisis des femmes qui sont nettement trop jolies pour qu'elles restent la femme d'un seul homme !"

    Jack frappa son frère au visage. Sam se jeta sur lui, pour l'empêcher de recommencer.

    -"Tu as couché avec Sara ?" demanda Jack.

    James se frotta le menton, défia son frère du regard mais ne répondit pas.

    -"James ! Réponds-moi ! C'était pour ça ta scène à mon mariage ?"

    Le général Hammond quitta la pièce, imité par Jacob. Les deux hommes s'enfermèrent dans le bureau du chef de la base. Daniel poussa doucement Janet dans le dos pour l'emmener avec Teal'c, hors de la pièce. Les voyant faire, Sam voulut partir et laisser les frères s'expliquer. Jack la rattrapa par le bras.

    -"Jack, ça ne me regarde pas, je vous laisse discuter..."

    -"Non, ça te concerne aussi puisque tu es ma femme" dit Jack, en relâchant son épouse.

    Sam croisa les bras contre sa poitrine et observa les deux hommes.

    -"James, j'attends toujours ta réponse ! Tu voulais parler, vas-y lâches-toi !"

    -"Quand tu m'as invité chez toi, pour me présenter Sara, je l'ai reconnue... C'était une nana que j'avais connu en boite... on avait... enfin tu vois..."

    Jack ouvrit de grands yeux, comprenant où voulait en venir son frère.

    -"Je l'ai croisé de nombreuses fois dans cette boite, fréquentée par beaucoup de militaires, et je ne suis pas le seul à avoir eu ma chance... Sauf que je l'ai connue la veille du jour où tu me l'as présentée... Tu as dit que tu la fréquentais depuis un moment et que vous alliez vous marier ! Voilà pourquoi je t'ai dit que ce n'était pas une femme pour toi !"

    -"La franchise n'aurait pas été plus claire ?" cracha Jack, hors de lui.

    -"Et comment tu voulais que je t'en parle... Ce n'était pas aussi simple !"

    Jack quitta la pièce avant de dire quelque chose qu'il pourrait regretter.

    -"Et merde !" dit James entre ses dents. Sam aurait voulu dire quelque chose pour le réconforter mais aucune parole ne vint.

    Sam lui jeta un coup d'œil, puis quitta la pièce pour suivre son mari. Il marchait vite, à cause de la colère et Sam avait du mal à le suivre avec sa jupe.

    Sam retrouva finalement son époux au mess, assis à une table, seul.

    Comme il tournait le dos à la porte, il ne la vit pas entrer mais il vit les regards admiratifs se porter derrière lui. Il devina que Sam venait d'arriver. Il entendit les talons des bottines claquer contre le carrelage et une main caressa son épaule. Il posa sa main dessus et lui sourit.

    -"C'est vrai que tu es trop jolie pour moi..."

    -"Jack... laisse tomber, c'est du passé !" dit Sam, en s'asseyant à côté de Jack.

    -"Facile à dire..."

    -"Jack, chacun de nos choix conditionne notre vie, tu l'as vu toi-même avec l'amendement... mais change de perspective un instant : tu n'épouses pas Sara, tu n'as pas Charlie et tu ne le perds pas, tu ne rentres pas dans le programme porte des étoiles, tu ne vas pas sur Abydos... Dois-je continuer ?"

    -"Je n'aurais pas vécu la souffrance de perdre mon enfant..."

    -"Cette souffrance non, mais peut-être que ta vie aurait été toute autre et parsemée de douleur... qui sait ?" dit-elle en lui souriant doucement, avant de reprendre : "Je serais sûrement toujours à travailler sur cette fichue porte en métal inconnu, ou prof d'astrophysique à Washington... Je vivrais en banlieue dans une maison qui ressemble à toutes celles de la rue, je boirais du vin avec mes voisines en jouant au poker le samedi, si ça se trouve j'aurais un chien et je vivrais avec... un plombier ou un dentiste !"

    Jack sourit en l'écoutant parler comme ça.

    -"Ouais ta vie serait d'un ennui..." dit-il.

    -"Parles-moi de la tienne : agent secret, tu sillonnerais le pays voire le monde pour défendre la veuve et l'orphelin, en réparant plein de trucs et inventant des gadgets pour te sortir des situations dangereuses... Ta vie sentimentale serait un désert parce que tu aurais trop peur de faire confiance à une femme... Fais-moi rêver !" dit Sam, en riant.

    -"Tu as raison, agent secret ça me va bien, j'ai toujours dit que j'avais un petit côté James Bond..."

    -"Tout ce que je cherche à te dire c'est que certes, James aurait dû te parler de Sara avant, mais c'est fait et on ne va pas changer le passé... Concentres-toi sur nous, sur aujourd'hui..."

    -"Tu as raison, mais j'ignore si j'aurais la force de lui pardonner..."

    -"Comment le sauras-tu si tu n'essayes pas ?"

    -"Sam a raison, Jack. Elle est aussi intelligente que tu le disais..."

    -"Ne cherchez pas à vous faire pardonner en vous servant de moi, colonel !" dit Sam en se levant, pour laisser les deux hommes s'expliquer, en tête à tête.

    -"Où vas-tu mon ange ?" demanda Jack en la suivant du regard.

    -"Je vais voir mon père !" dit Sam en lui souriant.

    James s'installa en face de son frère, prêt à subir sa colère.

    -"Jack, je sais que j'aurais dû te dire la vérité il y a des années mais mets-toi à ma place une seconde... Et puis, le temps a passé... J'ai appris par les parents que tu avais divorcé et je voulais te recontacter mais tu n'es jamais chez toi... Je comprends mieux depuis que je suis arrivé pourquoi d'ailleurs."

    -"C'est bon, n'en parlons plus... Je suis fatigué de tout ça. J'ai retrouvé Sam et elle a raison, je dois aller de l'avant. Et puis, j'ai trop de boulot à me battre contre les Goa'uld, je n'ai pas la force de me battre en plus avec toi..."

    Sam de son côté avait retrouvé Jacob dans le bureau du général.

    -"Mon général, je pense qu'on doit parler de ma situation..." commença Sam, une fois installée dans le fauteuil voisin de celui de son père.

    -"Quelle situation ?"

    -"Le colonel O'Neill m'a dit que vous m'aviez déclaré portée disparue en mission. Comment ça se passe pour reprendre le service actif ?"

    -"Il n'y a rien de spécial à faire, je vais demander une visite médicale complète puis si tout va bien, je vous autorise à reprendre votre poste."

    -"Au sein de SG-1, monsieur ?"

    -"Oui bien entendu, pourquoi cette question ?"

    -"Premièrement parce qu'il y a déjà deux O'Neill dans cette équipe et deuxièmement parce que Jack et moi sommes mariés et je pensais que vous ne voudriez pas nous laisser dans la même équipe."

    -"Vous avez toujours fait de l'excellent travail tous les quatre, je pense que rien ne changera. Par ailleurs, je n'ai pas envie de subir la mauvaise humeur de Jack si vous deviez partir en mission sans lui. Ma salle de réunion ne supporterait un autre cataclysme..."

    -"Pardon mon général ?" demanda Sam surprise.

    Le général Hammond lui raconta la crise qui avait pris Jack pendant son absence.

    -"Tout comme il a refusé que l'on vide ta maison..." dit Jacob en souriant.

    -"Oui, ça, il m'en a parlé..."

    -"Je vous conseille de changer de tenue et de rentrer vous reposer un peu. Vous avez un poste à reprendre dès lundi" déclara Hammond.


    votre commentaire
  • 13/ Le mariage

    -"Quoi ? Vous plaisantez Horace ?"

    -"Non Sam, je suis désolé, j'ai demandé plusieurs fois à mon homologue de Denver si ce n'était pas une erreur et il a été formel..."

    Sam quitta les lieux en courant. Elle rentra à la clinique Michaela en pleurant.

    -"Sam, que vous arrive-t-il ?" demanda son amie.

    -"Ma robe ne sera pas prête pour le mariage ! C'est dans une semaine et je n'ai rien à me mettre ! C'est une catastrophe !"

    -"Oh Sam, calmez-vous, nous allons trouver une solution, j'en suis sûre !"

    Jack entra dans le cabinet du médecin à cet instant précis. Il trouva Sam en larmes, dans les bras de Michaela.

    -"Sam, mon amour, que t'arrive-t-il ?"

    Les sanglots de Sam reprirent de plus belle, obligeant Mike à répondre à sa place. Elle expliqua le problème au futur marié.

    -"Ma puce, ce n'est pas la robe qui importe, c'est que nous nous marions..."

    -"ça te va bien de dire ça toi ! Tu as choisi ton costume en jouant à pile ou face, avec Sully !" gronda Sam furieuse.

    Même Michaela lui avait lancé un mauvais regard. Jack tourna les talons et quitta la clinique précipitamment, laissant Sam toujours en pleurs dans les bras du médecin.

    Jack revint quelques minutes plus tard. Il entra dans la clinique et trouva Sam en train de se passer un peu d'eau sur le visage. Il lui attrapa une main et tira sa fiancée derrière lui.

    -"Jack, que fais-tu ?"

    -"Viens avec moi !" dit Jack, en tenant fermement la main de Sam, pour qu'elle ne lui échappe pas. Cependant, elle réussit à se dégager et elle s'arrêta de marcher. Elle le fixa droit dans les yeux quand il se tourna vers elle. Il lui sourit.

    -"Je n'irais nulle part avec toi, tant que je ne sais pas où tu m'emmènes !"

    -"Très bien, tu ne me laisses pas le choix" dit Jack, en prenant Sam dans ses bras. Il attrapa la jupe de la jeune femme du mieux qu'il put, pour ne pas se prendre les pieds dedans.

    Sam frappait Jack avec ses petites mains, faisant rire Jack. Il se dirigeait vers la gare et Bill lui faisait signe depuis sa cabine.

    Jack déposa Sam sur les marches d'accès au premier wagon du train.

    -"Allez, grimpe là-dedans ma douce !" dit Jack, en riant.

    -"Où allons-nous Jack ?"

    -"A Denver ! Je me suis arrangé avec Bill."

    -"A Denver ? Avec tout ce que j'ai à faire ici pour le mariage ? Mais tu as perdu l'esprit ?"

    -"Tu as besoin d'une robe et moi d'un costume neuf. Puisque nous ne trouvons pas notre bonheur ici, nous allons chercher ailleurs."

    Sam lui sourit et déposa un baiser sur les lèvres de son merveilleux fiancé.

    Ils s'installèrent côte à côte sur une banquette et Jack enroula son bras autour de Sam. Elle se blottit contre lui et finit par s'endormir, bercée par les mouvements du train.

    Jack la secoua doucement, une fois arrivés à Denver.

    -"Sam, ma puce, réveille-toi, nous y sommes."

    Sam bâilla à s'en décrocher la mâchoire, une main devant sa bouche. Jack se leva et tendit une main pour l'aider à se lever.

    Il était encore tôt dans la journée et Jack avait déjà demandé à Bill où passer la nuit, avant de rentrer le lendemain à Colorado Springs. Il leur avait conseillé une petite auberge familiale à côté de la gare. Il se proposa d'aller leur réserver deux chambres car il connaissait bien la propriétaire des lieux, qui n'était autre que sa mère.

    Jack remercia chaleureusement Bill, puis ils se rendirent en ville pour faire leurs achats.

    -"Mais Jack, je n'ai pas pris d'agent..."

    -"Où penses-tu que je sois passé avant de venir te chercher pour prendre le train ?" demanda Jack en embrassant le front de sa chère et tendre.

    -"Par où commençons-nous ?" lui demanda-t-il ensuite.

    -"Me trouver une robe..."

    Ils flânèrent dans la rue principale de Denver, où se trouvaient toutes les boutiques de mode.

    Sam fut attirée par une vitrine. Jack lui parlait mais sa fiancée était comme hypnotisée.

    Jack se dirigea vers la boutique, tenant fermement son amie par la taille. Il ouvrit la porte pour la laisser passer et elle fut accueillie par un couple, M. et Mme Collins. Ils étaient les propriétaires et Sam fut prise en charge par l'épouse, tandis que le mari proposa à Jack de regarder les costumes à sa disposition. Il valait mieux que Jack ne voit pas la robe choisie par sa fiancée.

    Après avoir essayé la robe, qu'elle devait reprendre à la taille et défaire l'ourlet, madame Collins annonça qu'elle en aurait pour deux jours de travail.

    Sam refusa, car elle devait repartir à Colorado Springs le lendemain mais elle assura qu'elle connaissait une couturière capable de faire les retouches. Ce qui était faux mais Sam n'avait pas le choix, la robe lui plaisait beaucoup et espérait que Michaela pourrait l'aider.

    Madame Collins emballa soigneusement la robe de Sam et Jack revint avec un costume, emballé également. Il paya le tout et le couple quitta la boutique, les bras chargés.

    Sam repéra une boutique non loin de là mais demanda à Jack de ne pas venir avec elle. Il lui donna cent dollars pour ses dépenses et il attendit dehors.

    Il connaissait bien Denver à son époque et sourit en voyant la ville ancienne.

    Sam passa une bonne heure dans la boutique et ressortit avec plein de paquets. Jack sourit et lui proposa d'aller déposer leurs premiers achats à l'auberge avant d'aller déjeuner, puis de continuer leur shopping.

    Ils se présentèrent à l'auberge et furent accueillis à bras ouverts. La mère de Bill, Mme Langton était une femme charmante et chaleureuse. Elle les guida chacun à leur chambre, ils purent donc déposer leurs affaires.

    Elle leur proposa de déjeuner à l'auberge et ils acceptèrent avec plaisir. La cuisine était simple mais excellente. Madame Langton leur demanda où ils en étaient dans les préparatifs de leur mariage et Sam résuma leur situation.

    -"Vous savez, mon cousin est photographe. Il pourrait venir vous photographier le jour du mariage, ça vous ferait un merveilleux souvenir !"

    -"Quelle excellente idée. Où se trouve sa boutique ?" demanda Sam.

    -"Je vais vous y conduire et ça sera notre cadeau de mariage, de la part de Bill et moi-même."

    -"Nous pouvons payer nous-mêmes nos dépenses" dit Jack.

    -"Hors de question, je cherchais un moyen de remercier mademoiselle Carter pour son aide."

    -"Quelle aide ?" demanda Sam, surprise.

    -"L'incident du train que vous avez stoppé aurait pu coûter la vie à Bill. Vous l'avez sauvé lui et tant de ses passagers..." dit madame Langton, des larmes dans les yeux.

    Jack et Sam se regardèrent et acceptèrent le cadeau.

    Tous trois prirent le chemin du centre-ville en début d'après-midi et le photographe, portant le même nom que sa cousine, était ravi d'aller à Colorado Springs pour leur mariage.

    Madame Langton abandonna les amoureux pour rentrer à l'auberge, et Sam résuma, sortant une petite liste et un crayon de sa poche : "Robe et costume : OK, photographe : OK, trousseau : OK, fleurs : OK, repas : OK..."

    -"Attends, trousseau ? C'est quoi ça ?"

    -"C'est.. hum... mon linge pour notre nuit de noces..." dit Sam en rougissant.

    -"Je comprends mieux pourquoi tu voulais que j'attende dehors" dit Jack, en portant la main de Sam à ses lèvres.

    La jeune femme était impatiente de se marier mais elle redoutait l'intimité avec Jack. Elle l'aimait depuis des années et elle le désirait à chaque fois qu'il la touchait, mais elle était anxieuse.

    -"Alors, que nous manque-t-il au bout du compte ?"

    -"Nos alliances..."

    Jack arrêta de marcher pour la regarder, puis lui demanda une explication.

    -"J'avais commandé ma robe et nos alliances au même endroit... J'étais trop perturbée que je n'y ai pas pensé immédiatement... Pardonne-moi."

    -"Je ne te reproche rien donc je n'ai rien à te pardonner. Allons-y alors."

    Ils s'arrêtèrent devant plusieurs bijouteries et firent un choix. Ils choisirent des modèles simples, qu'ils achetèrent immédiatement. Le bijoutier leur promis de les mettre à leur taille avant la fin de la journée.

    Ils se baladèrent encore un peu en ville et firent des achats pour la maison de Sam, comme du linge de maison, des couverts, etc.

    Ils purent récupérer leurs alliances, juste avant la fermeture de la bijouterie et ils dinèrent à l'auberge.

    Ils montèrent à l'étage après le repas et Jack laissa Sam devant la porte de sa chambre. Il l'embrassa pour lui souhaiter bonne nuit.

    Il eut beaucoup de mal à la laisser, il la poussa alors à l'intérieur et ferma la porte derrière lui. Il avait gardé Sam contre lui et elle ne semblait pas décidée à résister.

    Jack entreprit de défaire le chignon de Sam.

    -"J'adore ta nouvelle coupe..." dit-il, en passant ses doigts dans les blonds cheveux de sa compagne. Il lui caressa ensuite la nuque et elle gémit doucement.

    Sam caressait le torse de Jack, à travers sa chemise.

    Jack avait tiré la chemise en coton de la ceinture de Sam et caressait la peau délicate de son dos. Sam gémit encore un peu plus et décida de faire de même avec la chemise de Jack. Il se laissa faire mais entreprit de défaire les boutons de la chemise de Sam. Il la lui ôta quand il put et admira le fin corsage en coton et dentelle. Sam passait ses doigts sur le torse musclé de Jack. Elle aussi profitait de la vue, admirable.

    Jack commença à dénouer le corset, lacé sur le devant, pour caresser la poitrine de Sam. Le cœur de cette dernière s'emballa quand il avait atteint son but. Il se baissa un peu pour embrasser les seins délicats de sa fiancée.

    Il voulut l'allonger sur le lit mais elle résista.

    -"Tu n'en as pas envie ?" demanda Jack, un peu déçu.

    -"Bien au contraire, mais pas ce soir..." dit Sam, en s'asseyant.

    -"Sam, je veux bien comprendre qu'on ne puisse pas en profiter chez tes amis mais là, personne ne va le savoir. Et je ne te pensais pas du genre à vouloir vraiment attendre le mariage..."

    Sam était un peu vexée par la dernière partie de la phrase.

    -"Non, en effet je ne suis plus vierge et ça n'a rien à voir avec ça !" dit-elle, en se rhabillant.

    -"Excuse-moi, j'ai été maladroit, je ne voulais pas t'offenser..."

    -"Pourquoi crois-tu que j'ai repoussé d'une semaine notre mariage alors que ça me fendait le cœur ?"

    Jack n'en avait aucune idée et ne répondit pas.

    -"Jack, ce n'est pas le bon moment..." dit-elle. Jack comprit et dit : "Mais ça ne nous empêche pas de passer encore un agréable moment... Et d'avoir un aperçut de notre nuit de noces !" Il détacha à nouveau le corset et reprit ses caresses.

    Sam voulut descendre une main pour le caresser aussi, à un endroit stratégique mais il l'en empêcha.

    -"Non ma douce, si tu fais ça, je ne tiendrais pas..."

    Le feu du désir leur brulait les reins mais Jack mit un terme à leurs baisers et caresses mutuelles. Il était couché sur elle et se redressa.

    -"Je vais aller me coucher, mais tu ne perds rien pour attendre" dit-il en lui souriant.

    Sam l'embrassa encore, les bras autour de son cou, puis elle le laissa partir.

    ***

    Bill était venu chercher Jack et Sam pour les accompagner à la gare et les aider avec leurs paquets. Comme le train ne partait pas avant la fin de matinée, Sam rendit une petite visite à Coleen, en séjour chez une amie à elle, puis elle retrouva Jack à la gare. Il avait chargé leurs achats dans le train et l'attendait sur le quai, en compagnie de Bill. Il avait envoyé un télégramme à Horace pour lui dire qu'ils seraient dans le train arrivant en ville le jour-même.

    Ils rentrèrent sans encombres à Colorado Springs, Sam caressant distraitement le bras de Jack, alors qu'elle contemplait le paysage défiler devant ses yeux.

    Sully avait été prévenu de l'arrivée des fiancés par Horace et il les attendait à la gare, avec son chariot. Il salua les amoureux et les aida avec leurs achats.

    -"Vous avez dévalisé Denver ?" dit-il en riant. Sam baissa la tête, un peu gênée.

    -"Nous en avons profité pour finir les préparatifs et acheter ce qu'il nous fallait. D'ailleurs, j'ai un nouveau costume, donc si vous voulez celui que j'avais acheté au départ Sully, je vous le donnerais" dit Jack.

    -"Merci, c'est très gentil" dit Sully, qui grimaça à l'idée de devoir mettre un costume mais il honorerait ses amis.

    Sully les raccompagna chez Sam pour y déposer leurs affaires. Comme c'était dimanche, la famille Sully était à la maison. Sam rangea ses paquets et emporta sa robe chez Michaela.

    Elle salua la famille, réunie à l'intérieur. Sam demanda à Michaela si elle connaissait une bonne couturière. Mike répondit que non, mais Matthew prit la parole.

    -"Hank a une nouvelle fille, Emma. Elle adore la couture et économise pour lancer son affaire. On peut lui demander, si vous voulez."

    -"Tu pourras lui poser la question Matthew ?" dit Sam avec une lueur d'espoir. Mike grimaça d'apprendre que Matthew en connaissait autant sur une des filles du saloon.

    Sam donna une lettre de Coleen à Mike, qui la remercia et la lut rapidement. Ils déjeunèrent tous ensemble.

    Brian proposa d'aller à la crique pour y passer l'après-midi. Tout le monde accepta et la famille ainsi que les fiancés se mirent en route.

    Sam emporta la boite dans laquelle elle rangeait tous les documents relatifs à la préparation de son mariage.

    Elle voulait revoir le plan de table avec Mike. Certaines personnes en ville ne devaient pas se trouver à la même table, sous peine de violentes disputes. Sam termina la liste des plats, pour la donner dès le lendemain matin à Grace. Les garçons se baignaient tous, laissant les femmes seules, installées à l'ombre, sur la berge.

    -"Sam, pas trop nerveuse ?"

    -"J'avoue que le fait d'avoir été à Denver pour aller chercher ma robe m'a un peu calmé, mais sinon, je suis toujours un peu nerveuse. Je veux que tout se passe au mieux."

    -"Je sais que vous êtes perfectionniste, Sam, mais je ne parlais pas de ça..." dit Mike, avec un sourire en coin.

    -"Alors, je ne vois pas où vous voulez en venir..." dit Sam, en fronçant les sourcils.

    Mike tourna la tête vers les garçons qui chahutaient dans l'eau.

    -"Sam, je parlais de la nuit de noces... J'étais terrifiée moi, quand je me suis retrouvée seule avec Sully..." commença Mike. Sam comprit mieux son malaise.

    -"Michaela, je suis au courant pour ces choses-là, ne vous inquiétez pas."

    -"Mais s'il y a quoi que ce soit dont vous vouliez parler, n'hésitez pas."

    Sam prit les mains de Mike dans les siennes et les serra fort pour la remercier.

    Le soir venu, Jack retrouva Sam dehors, pour admirer les étoiles. C'était devenu leur rituel quotidien. Sully et sa famille les laissaient en paix, profitant de ces moments pour se raconter leur journée ou parler de leur mariage.

    -"Regarde, le "satellite" est revenu… " dit Jack à Sam ce soir-là.

    Sam jeta un œil au télescope et réalisa que Jack avait raison.

    -"C'est étrange, on ne l'avait pas vu depuis des semaines et le revoilà… Tu penses que ce sont vraiment les Asgard ?"

    -"J'imagine que oui… Teal'c a dit que les Goa'uld s'étaient désintéressé de la Tauri après que la Porte en Egypte avait été enterrée. Comme nous n'allons attirer l'attention sur nous que dans les années 90, je ne pense pas que ça soit eux. Il ne reste donc que Thor et ses amis… "

    -"Tu m'as bien dit que Thor essayait de trouver une solution pour nous récupérer pour nous renvoyer dans notre époque ? Peut-être est-ce lui qui essaie de nous localiser ?"

    -"Alors j'espère qu'il n'y arrivera pas avant le week-end prochain !"

    Sam attrapa le visage de Jack pour l'embrasser. Puis elle ajouta : "Moi aussi je l'espère !"

    Jack quitta sa fiancée pour aller se coucher chez Sully.

    Sam fut accaparée par les derniers détails concernant le mariage.

    Dès le lundi matin, elle avait déposé le menu à Grace, puis rencontra Emma pour parler des retouches sur sa robe. Michaela leur permit d'utiliser une des chambres à l'étage de la clinique pour les essais.

    Emma promis de faire le nécessaire, elle estimait que la robe serait fin prête pour le grand jour. Sam voulut la payer d'avance mais Emma refusa. Elle devait réfléchir au prix et ne savait pas du tout combien prendre.

    Sam déjeuna avec Michaela, Dorothy et Myra. Puis, elles s'installèrent sur une table à l'écart, toujours chez Grace et avec cette dernière, elles préparaient les décorations pour l'église et le restaurant.

    Les femmes bavardaient de choses et d'autres en s'activant.

    -"Sam, nous devons organiser une petite fête en votre honneur" dit Myra.

    -"Non, ce n'est pas nécessaire !" dit Sam.

    Michaela sourit mais ne dit rien. Sully, Brian et Jack passèrent les saluer.

    Puis Jack se rendit chez Jake pour sa coupe de cheveux. Ils avaient poussé un peu depuis son arrivée mais ils partaient dans tous les sens. Jake arrangea ça et ils convinrent d'un rendez-vous le samedi, avant la cérémonie, pour le rasage. Comme ils devaient se marier en début d'après-midi, il avait largement le temps de se préparer.

    En sortant, Sully demanda à Jack s'il voulait fêter la fin de son célibat le vendredi soir.

    -"Je n'y tiens pas. J'imagine que le seul endroit pour cela est le saloon, Hank et moi ne sommes pas amis."

    -"Je vous rassure je ne le porte pas mon cœur non plus. Il n'a pas mauvais fond mais il aime à le faire croire…" soupira Sully.

    Sully récupéra les bancs de son propre mariage pour les nettoyer avec Jack et Brian, car Sam voulait une cérémonie extérieure.

    Un ou deux devaient être réparés et Robert E. s'en chargea. Ensuite, ils devraient s'occuper de la pergola, la repeindre et la décorer. Jack avait insisté pour s'en occuper à la place de Sam, qui avait bien assez de travail avec le reste des préparatifs.

    Quand le vendredi arriva, tout était prêt. Les fleurs étaient arrivées. Bill avait assuré la livraison expresse et devait rester jusqu'au mariage car il était invité.

    Tout était stocké à la clinique, jusqu'au samedi matin : Dorothy devait décorer les bancs avec les fleurs et disposer les livrets de prières, imprimés par ses soins, pour les invités avec une couverture personnalisée aux initiales des futurs époux.

    Grace se servait aussi de l'étage de la clinique pour entreposer les plats prêts depuis le vendredi. Elle avait de la cuisine à finir le samedi, comme la pièce montée.

    La pergola avait été rangée dans l'église, car trop grande pour la clinique. Emma avait fait essayer sa robe à Sam le vendredi après-midi, pour avoir le temps de l'ajuster au besoin.

    Mais elle n'eut pas besoin de la garder et Sam rentra chez elle le soir, avec sa robe. Elle était soulagée car tout était prêt pour son mariage. Tout le monde avait participé et elle s'attendait à une journée magnifique.

    Jack sentait le stress monter en lui. Pourtant, il s'était déjà marié une fois mais il sentait que ce mariage-ci serait différent. Chacun se coucha seul, le vendredi soir, pour la dernière fois.

    ***

    Sam se réveilla en sursaut le samedi matin. Elle avait du mal à réaliser qu'elle allait se marier avec son grand amour le jour même.

    Elle se leva et se rendit dans sa petite salle de bain. Sully y avait installé la baignoire en cuivre de Michaela, avec l'aide de Jack pour qu'elle puisse se préparer tranquillement chez elle et se détendre dans un bon bain chaud avant la longue journée qui l'attendait.

    Elle s'était fait un petit plaisir : elle avait chargé son baladeur MP3 grâce au chargeur solaire la veille. Jack l'avait pris dans ses quartiers avant de quitter la Terre avec Thor et lui avait donné en la retrouvant. Elle lui avait sauté au cou quand il lui avait rendu.

    Elle avait préparé l'eau chaude pour son bain, prit son nécessaire de toilette. Elle s'épila soigneusement et se plongea dans l'eau pour se détendre.

    Elle avait mis ses écouteurs et profita de cet instant, en écoutant ses morceaux préférés.

    Elle sortit de l'eau quand elle fut tiède et rangea soigneusement son MP3 dans ses affaires personnelles. Elle enfila ses sous-vêtements et Michaela se présenta à l'heure convenue pour l'aider à se préparer.

    Quand elle ouvrit la porte pour entrer, Mike fut surprise par le physique galbé de la future mariée, ses sous-vêtements la mettant très en valeur.

    -"Samantha Carter !" s'écria Michaela en lui souriant. "Vous êtes magnifique !"

    -"Merci Michaela" dit Sam en rougissant.

    Coleen, rentrée la veille de Denver pour l'occasion, arriva quelques minutes plus tard avec le nécessaire de coiffure et de maquillage.

    Michaela sorti la robe de mariée du placard et aida Sam à mettre le bustier, qui se laçait dans le dos. L'opération délicate dura un moment.

    Ensuite, Michaela aida Sam à enfiler la crinoline en coton, transformé en jupon, pour supporter le poids de la jupe et de lui donner de l'ampleur.

    Sam s'installa en face de sa coiffeuse pour que Coleen puisse la coiffer et la maquiller. Coleen connaissait les goûts de Sam, alors elle ne força pas trop sur le maquillage. Elle garda des tons naturels mais cela rendait Sam encore plus belle.

    Pour les cheveux, Coleen brossa la délicate chevelure de Sam. Coleen les attacha en une sorte de demi-queue de cheval, puis elle choisit des mèches, qu'elle fit boucler. Elle garda deux anglaises qu'elle attacha avec deux petites pinces, pour les libérer au dernier moment.

    Puis, Coleen et sa mère aidèrent Sam à passer sa robe, qui devait recouvrir le tout.

    La robe de Sam était, bien entendu, blanche, brodée de perles et de fils d'or sur une fine dentelle en soie sauvage. Le tout était du plus bel effet et Michaela avait des larmes dans les yeux en voyant son amie. Coleen, elle, ne put retenir ses larmes de joie.

    -"Vous êtes vraiment superbe Sam !"

    Sam leur offrit son plus beau sourire et ne put parler, une boule se formant dans sa gorge.

    -"Samantha ! Interdiction de pleurer, sinon le maquillage va couler !" dit Mike.

    Puis Michaela donna sa jarretière à Sam : "Voici quelque chose de bleu" et elle aida la jeune femme à l'enfiler.

    -"Et voici quelque chose de neuf et quelque chose d'emprunté" dit Coleen avec le voile neuf, qu'elle accrocha dans la petite queue de cheval qu'elle avait préparé et fixa le tout avec un de ses peignes en argent. Elle libéra les anglaises qui vinrent encadrer le visage de Sam.

    -"Et quelque chose de vieux" dit Michaela en passant un bracelet au poignet de Sam. "C'est un bracelet qui passe de génération en génération dans ma famille. Mes soeurs ainées ne l'aimaient pas mais je l'ai toujours beaucoup admiré. Ma mère me l'a offert pour mes quinze ans."

    -"J'en prendrais grand soin aujourd'hui, Michaela." Sam les remercia toutes deux en les serrant chacune à leur tour dans ses bras.

    Jack, de son côté, avait quitté la propriété au petit matin, pour aller se préparer en ville et surveiller la mise en place pour le mariage et la réception. Le photographe, monsieur Langton était arrivé la veille dans le même train que Bill et Coleen.

    Tout semblait aller comme Sam avait demandé. Jack passa saluer Grace, déjà au travail de bon matin pour terminer la pièce montée. Elle se démenait comme jamais et d'après ce que Jack avait pu voir, le résultat serait magnifique.

    Jack se rendit comme convenu chez Jake pour le rasage.

    -"Pas trop nerveux ?" demanda le maire de la ville.

    -"Jusqu'à hier si mais je me sens mieux ce matin."

    -"Vous allez voir, ça va bien se passer" dit Jake.

    -"Je suis déjà passé par là une première fois" avoua Jack.

    -"Désolé, je ne savais pas pour votre femme" dit Jake, pensant que son client était veuf. Jack ne corrigea pas, car le divorce n'était pas dans les mœurs de l'époque.

    Jake fit soigneusement son travail, Jack le paya et quitta la boutique. Il croisa des habitants de la ville qui le saluaient et lui souhaitaient plein de bonnes choses pour cette journée.

    Il sourit et eut un mot gentil pour chacun d'eux. En fait, c'était leur sympathie pour Sam qui rejaillissait sur lui. Elle était très appréciée en ville, comme son amie, le Dr Mike.

    Jack ouvrit la clinique avec le double des clefs de Michaela et monta se préparer à l'étage.

    Il avait déjà déposé son costume, il le sortit de l'armoire et l'accrocha à la porte. Jack était lavé et en sous-vêtements quand Sully et Matthew arrivèrent pour se préparer.

    Ils frappèrent à la porte de sa chambre et Jack enfila rapidement sa chemise blanche avant d'ouvrir.

    -"Bonjour Jack" dirent les deux hommes.

    -"Bonjour."

    -"Vous avez bien dormi ? Pas trop nerveux ?" demanda Sully en posant la main sur l'épaule de Jack.

    -"Je vais très bien, je vous remercie" dit Jack, l'air sûr de lui mais il peinait à boutonner sa chemise. Sa sérénité du matin commençait à s'effilocher et le stress remontait. Sully avait remarqué et aida son nouvel ami avec sa chemise.

    -"Jack, tout va très bien se passer. Le repas est presque prêt, les invités ne viennent pas de loin. Le photographe est là depuis hier et la mariée est fabuleuse... Alors, détendez-vous" dit Sully pour le rassurer.

    Matthew portait un costume sombre qu'il avait acheté quand il était allé à Boston. Il était très séduisant habillé ainsi. Sully lui confia Jack, le temps de se changer aussi. Matthew aida le futur marié à faire le nœud de sa cravate.

    -"Jack, je voulais vous dire... Je suis désolé si j'ai été un peu dur avec vous à votre arrivée et surtout, je souhaite que vous rendiez Sam heureuse, elle le mérite" dit le jeune homme. Jack le serra dans ses bras et le remercia pour ses vœux.

    Sully avait entendu la conversation et il était fier de Matthew. Il pensa que l'arrivée d'Emma y était sûrement pour beaucoup.

    -"Messieurs, je pense qu'il est temps d'y aller, vous avez des invités à accueillir Jack."

    Les trois hommes quittèrent la clinique pour se diriger vers la clairière à côté de l'église. Le révérend et Jake avaient installé la pergola fleurie. Dorothy s'occupait des bancs alors que Grace finissait le repas avec l'aide de Robert E.

    Le temps était passé très vite et le soleil était bien haut dans le ciel quand tout fut prêt.

    Brian arriva en courant pour prévenir que Sam était en chemin. Jack se mit en place, Sully et Matthew à sa droite.

    ***

    Le révérend était debout face à l'assemblée, sa bible ouverte sur son petit pupitre. Jack se tenait face à lui, les mains jointes. Son cœur battait la chamade dans sa poitrine. L'attente était insoutenable.

    L'organiste commença à jouer la marche nuptiale et tous les invités se tournèrent pour voir la mariée arriver. Coleen la précédait avec Brian, comme cavalier.

    Les murmures de l'assemblée firent penser à Jack que sa fiancée devait être belle comme le jour. Il se tourna doucement et eut le souffle coupé. Sully dû lui taper sur l'épaule pour qu'il se mette à respirer normalement.

    Sam tenait un magnifique bouquet de fleurs sauvages entre ses mains délicates. Son voile encadrait son magnifique visage et Jack put se plonger dans son regard.

    Elle avançait doucement, au bras de Michaela. Habituellement, c'est à un homme de conduire la mariée vers son promis, mais la mère de Michaela l'avait fait pour elle à son propre mariage et elle était celle que Sam considérait comme une sœur. Personne ne fut choqué par ce duo, les deux femmes défiant toujours les convenances sexistes.

    Le temps semblait figé alors que Sam remontait l'allée la menant à son futur époux. Jack eut l'impression que ce moment durait une éternité.

    Michaela confia enfin Sam à Jack et prit sa place de témoin, à la gauche de Sam, juste de devant Coleen. Brian s'était assis sur un banc.

    Le révérend prit la parole.

    -"Mes chers amis, nous sommes rassemblés ici pour unir cet homme et cette femme, par les liens sacrés du mariage. L'union de cœur, de corps et d'esprit est voulu par Dieu, pour la joie mutuelle des époux. C'est par ces liens sacrés que Samantha Carter et Jonathan O'Neill vont maintenant être unis.

    Si quelqu'un dans cette assemblée connait une raison légitime de s'opposer à ce mariage, qu'il parle maintenant ou bien, se taise à jamais."

    Personne ne prit la parole, le révérend continua donc :

    -"Veuillez vous tenir la main droite. Jack, voulez-vous prendre Samantha pour épouse et la garder près de vous, pour le meilleur et pour le pire, dans la richesse comme dans la pauvreté, dans le bonheur comme dans l'adversité, de l'aimer et la chérir, à travers le temps et l'espace ?"

    Cette dernière phrase remplaçait l'habituel "jusqu'à ce que la mort vous sépare" que Jack et Sam jugeaient inopportun à un mariage. De plus, c'était leur petite touche personnelle.

    -"Je le veux" répondit Jack, sans quitter Sam des yeux.

    -"Samantha, voulez-vous prendre Jack pour époux et le garder près de vous, pour le meilleur et pour le pire, dans la richesse comme dans la pauvreté, dans le bonheur comme dans l'adversité, de l'aimer et le chérir, à travers le temps et l'espace ?"

    -"Je le veux" répondit Sam, également plongée dans la contemplation des yeux de Jack.

    -"Les alliances, je vous prie" demanda le révérend. Brian se leva et les tendit aux deux personnes debout devant l'autel.

    -"Seigneur, bénissez ces alliances, symboles des vœux par lesquels, cet homme et cette femme sont dorénavant liés. Maintenant que Jack et Samantha se sont solennellement donnés l'un à l'autre, je les déclare mari et femme. Ce que Dieu à unis, nul ne peut le séparer. Vous pouvez embrasser la mariée" conclut le révérend.

    Jack attira doucement Sam à lui et l'embrassa. Ce fut un baiser plein de tendresse et tout le monde pleurait dans l'assistance. Jack essuya une larme qui avait roulé sur la joue de son épouse. Ils se séparèrent et ouvrirent la marche pour se rendre au banquet organisé par Grace.

    Michaela félicita les jeunes mariés en les prenant dans ses bras. Elle resta accrochée à Sam un plus longtemps qu'avec Jack, tant l'émotion était forte. Sully serra Jack dans ses bras, pour le féliciter puis embrassa Sam sur la joue. Nuage Dansant avait été autorisé à assister à l'événement et fut le suivant à présenter ses vœux de bonheur au couple. Sam était très heureuse de le revoir et Jack, de le rencontrer. Il le remercia d'avoir sauvé la vie Sam et Nuage Dansant sourit.

    Avant que le défilé ne dure trop longtemps et que la lumière ne baisse, monsieur Langton demanda à prendre les photos : une première du couple seul, puis avec leurs témoins et une de tous les proches des mariés.

    Une fois toutes ces photos prises, Jack et Sam retrouvèrent leurs invités et les défilés des poignées de mains reprit. Michaela veilla à ce que Sam s'hydrate et lui donnait régulièrement à boire, alternant l'eau et le jus de fruits.

    Ils avaient commandé un buffet et quand Grace annonça que tout était prêt, Jack et Sam purent s'asseoir un peu. Cela faisait déjà plusieurs heures qu'ils étaient mariés et n'avaient pas arrêté de parler, de sourire et de serrer des mains, mais pas de se parler mutuellement.

    -"Viens, on se sauve... je suis sûr que personne ne remarquera notre absence..." dit Jack à l'oreille de Sam. Elle rit doucement, car elle rêvait elle aussi de s'éclipser.

    Après les entrées, Sully se leva pour porter un toast. Sam attrapa sa coupe de champagne et attendit. Un jour, quand elle était jeune sa mère lui avait conseillé de ne boire qu'une seule et unique coupe de champagne à son mariage. Il sembla à Sam que c'était le moment idéal de rendre hommage au conseil de sa défunte mère.

    -"Nous connaissons Samantha depuis bientôt un an et tout le monde s'accordera à dire que c'est une femme douce, gentille et serviable."

    Tous les invités acquiescèrent. Sully reprit : "Elle a changé nos vies et jamais nous ne pourrons la remercier assez pour cela. Je suis content que Jack puisse la rendre heureuse car elle mérite qu'un homme bon veille un peu sur elle. Maintenant, je vais laisser la parole à mon épouse, qui souhaite dire quelques mots."

    -"J'ai été fiancée avec un autre homme avant Sully. J'ai découvert un magnifique poème grâce à cet homme, je voudrais vous le réciter, car il correspond à l'amour qui unit Jack et Sam."

    Michaela semblait très émue et c'est avec des sanglots qu'elle continua :

    "Oh mon amour a le doux parfum d'une rose rouge éclose un matin de juin

    Mon amour est une mélodie dont la joyeuse musique résonne au loin

    Ta beauté n'a d'égale que la profondeur de l'amour que j'ai pour toi

    Et je promets de t'aimer aussi longtemps que les étoiles éclaireront le ciel"

    Chacun leva son verre en l'honneur des mariés et but une gorgée de champagne.

    Comme Sam avait commandé un orchestre, les invités purent danser. Comme ils ne connaissaient rien aux danses locales, Jack et Sam restèrent assis à table, mains jointes et se parlant tout bas. Tout le monde voyait qu'ils étaient très amoureux. La soirée toucha à sa fin. Sully proposa à Jack de raccompagner Sam, pendant que la famille aidait Grace et Robert E. à tout ranger. Sam commençait à être fatiguée et Jack ne put refuser.

    Il l'aida à monter dans le chariot et prit les commandes. Il arriva devant la maison de Sam et l'aida à descendre. Il s'occupa des chevaux et de l'attelage pendant qu'elle l'attendait dehors. Il voulait lui faire passer le seuil dans ses bras. Il se dépêcha, ouvrit la porte et souleva son épouse. Ils s'embrassèrent en franchissant la porte de LEUR maison.

    -"Bienvenue chez toi mon amour" lui dit Sam, en l'embrassant dans le cou.

    Jack la déposa au sol et ferma la porte à clef derrière eux.

    -"Pour éviter que les petits Brian puissent entrer sans y être invité" dit-il en souriant.

    Sam regarda autour d'elle et remarqua que la porte de sa chambre était ouverte, alors qu'elle prenait toujours soin de la fermer. Elle s'avança vers l'entrée et découvrit qu'on avait préparé sa chambre pour sa nuit de noces. Des pétales de roses recouvraient le lit et des bougies avaient été allumées, pour créer une ambiance romantique.

    Jack avait retiré sa veste et l'avait posé sur le dossier d'une des chaises du salon. Il retrouva sa femme dans la chambre et ferma la porte pour passer sa première nuit avec elle.

    Sam se retourna vers son époux et enroula ses bras autour de son cou. Il passa ses bras autour de la taille de Sam et la serra fort contre lui. Ils s'embrassèrent.

    Sam commença à déboutonner la chemise Jack, pour laisser ensuite ses doigts explorer son torse puis son dos. La chemise tomba vite au sol et Jack conduit Sam vers le lit.

    -"Tu vas devoir m'aider à ôter cette robe avant que je ne m'allonge..." dit Sam en lui souriant. Enfiler la robe le matin avait été sportif, elle espérait que ça serait plus rapide dans ce sens-là.

    Sam retira d'abord le peigne qui retenait ses cheveux et son voile. Elle posa le tout délicatement sur sa petite commode. Puis elle tourna le dos à Jack pour qu'il l'aide à dégrafer sa robe.

    Une fois au sol, Jack découvrit qu'il restait encore beaucoup de vêtements sur son épouse.

    -"Non mais c'est pas vrai... Tu portes combien de couches différentes ?" grogna-t-il.

    Sam sourit et réussit à s'extraire de sa crinoline sans aide. Cependant, elle avait besoin de son aide pour les lacets du corset.

    -"J'adore ça..." dit Jack, avec une lueur de désir dans les yeux. Il caressa les épaules nues de Sam, et fit glisser ses doigts sur chaque centimètre carré de peau accessible.

    Sam gémissait déjà et sentait le désir monter en elle. Jack défit le nœud au creux des reins de la jeune femme, puis il délaça sensuellement les lacets.

    Jack accompagna le mouvement du corset glissant le long du buste de Sam avec des baisers et des caresses.

    -"Très joli ce trousseau... mais tu es plus belle sans artifices..." dit Jack en tournant Sam, pour lui faire face. Il se colla à elle pour sentir sa peau douce et chaude contre la sienne.

    -"Oh Jack, j'ai envie de toi... fais-moi l'amour !"

    -"Patience, nous avons toute la nuit devant nous... On va prendre notre temps !" Dit Jack.

    Ils s'allongèrent sur le lit conjugal, et leur passion s'exprima à travers des baisers, des caresses et des gémissements de bien-être.

    Ils firent l'amour une bonne partie de la nuit, rattrapant des années de frustration.


    votre commentaire
  • 12/ Vie à deux

    Jack se réveilla de bonne heure le lendemain matin, après une excellente nuit.

    Il se leva et voulut préparer du café mais fut un peu perdu. Sully le sauva car il se leva tôt aussi.

    -"Vous avez bien dormi Jack ?"

    -"Extrêmement bien merci !"

    Sully prépara le petit-déjeuner. Il déposa tout ce qu'il fallait pour que Jack se serve.

    -"Merci" dit Jack. "Pour tout."

    -"De rien, ce n'est qu'un café et des œufs" dit Sully, s'asseyant face à Jack.

    -"Je parlais de Sam, je vous remercie d'avoir veillé sur elle."

    -"Elle a veillé sur nous plus que nous sur elle. Nous l'avons hébergée mais elle a rendu beaucoup de services à la ville. Sans parler de l'aide qu'elle apporte à Michaela."

    -"Et qu'a-t-elle fait ?" demanda Jack, curieux de connaitre les détails de la nouvelle vie de Sam.

    Sully lui parla de son aide à la clinique, du train et du braquage de la maison.

    Il allait parler du président Grant quand Michaela descendit les rejoindre. Sully lui servit des œufs. Jack les observait. Il les trouvait bien assortis tous les deux, ils respiraient le bonheur.

    Sam frappa à la porte et Sully se leva pour aller lui ouvrir.

    Elle salua ses amis en entrant. Elle ne savait pas trop comment agir avec Jack mais celui-ci se leva pour venir à sa rencontre et l'embrassa. Elle gémit doucement à son contact.

    -"Hum, salut toi !" dit Jack à la fin de leur baiser.

    Sam avait gardé les yeux fermés, soupira d'aise et répondit à son salut.

    Ils s'installèrent ensuite à table avec les Sully et discutèrent de leurs projets pour la journée.

    -"Je voulais attendre un peu avant de partir faire le tour des réserves mais si Jack reste avec vous, je pense que je vais en profiter" annonça Sully.

    -"Tu pars quand?" demanda son épouse.

    -"Demain au lever du soleil."

    -"Je vais aller à la clinique aujourd'hui, j'ai des rendez-vous, mais je n'ai pas besoin d'aide" dit Mike, poussant Sam à profiter de sa journée avec Jack.

    -"Et nous ?" demanda Jack à Sam.

    -"Nous allons nous balader !"

    Sully proposa des vêtements plus adaptés à la région à Jack. Il se changea rapidement et sortit rejoindre Sam. Il avait emporté son sac, pour le déposer chez Sam, de manière à y avoir accès pendant l'absence des Sully.

    Sam avait mis une tenue plus légère pour une balade et préparé un pique-nique. Elle avait annoncé à Jack qu'elle l'emmenait dans une petite crique pour la journée. Jack de son côté prépara des affaires de toilette, une serviette et les cadeaux pour Sam.

    -"Génial pour la baignade, je rêve d'une douche mais je suppose que ce n'est pas la peine de demander ce genre de chose ici..." dit Jack en souriant à Sam.

    -"Malheureusement, tu vas devoir apprendre à te passer d'un certain nombre de choses... Mais fort heureusement pour toi, j'ai passé une commande récemment, elle doit arriver demain, je pense que ça te plaira" dit-elle avec un sourire énigmatique au coin des lèvres.

    -"Et qu'est-ce donc ?"

    -"Si je te le dis, ça ne sera plus une surprise !"

    Ils prirent la route avec le panier plein de provisions et le petit sac de Jack.

    Sam lui demanda de lui expliquer s'il savait comment elle était arrivée là, mais aussi de leurs amis communs et de tout ce qu'il a fait en son absence.

    Jack lui parla de l'intervention de Thor qui l'avait envoyé ici et des recherches qu'il avait menées pour la retrouver. Il n'avait pas pu rentrer dans les détails, car certaines choses lui avaient échappé et Sam sourit. Il lui parla du NID et de l'arrivée de James.

    -"James ? Ton frère ?" demanda Sam.

    -"Oui, comment sais-tu que c'est mon frère ?"

    -"J'ai lu ton dossier..." avoua Sam. Jack lui sourit et l'embrassa.

    Ils marchèrent une demi-heure à travers un layon dans la forêt et arrivèrent à destination.

    -"Cet endroit est à couper le souffle !" dit Jack.

    -"J'adore venir me baigner ici, surtout quand il fait très chaud comme aujourd'hui."

    Ils déposèrent leurs affaires au sol et Jack commença à se déshabiller pour se jeter dans l'eau, uniquement vêtu d'un caleçon. Il avait pris avec lui une brosse à dents, du dentifrice et du savon. Il se lava dans l'eau claire et pendant qu'il se brossait les dents, il observait Sam, sur la berge.

    Sam retira ses vêtements, qu'elle posa sur la branche d'un arbre pour rester vêtue d'une sorte de tunique sans manche en coton, assortie à son pantacourt bordé de dentelle.

    -"Tu vas te baigner comme ça ?" demanda Jack, la voyant entrer dans l'eau.

    -"Je n'ai pas vraiment le choix."

    -"Tu pourrais te baigner nue tu sais, je ne regarderais pas..." lui dit Jack avec un grand sourire.

    -"Jack... Nous ne sommes pas dans notre époque, nous devons vivre selon les coutumes locales... Même si certaines choses ne me plaisent pas, je dois faire avec. De plus, n'importe qui peut arriver et je ne veux pas qu'un autre que toi puisse me voir nue !"

    Jack s'approcha doucement de Sam. Il déposa un baiser sur les lèvres de la jeune femme.

    -"Et ça, j'ai le droit de le faire ?" demanda-t-il alors que Sam s'accrochait déjà à lui.

    -"Dans la mesure où... euh oui bien sûr" dit Sam, visiblement gênée.

    -"Quoi ? Que me caches-tu ?"

    -"En fait, pour être tranquille, j'ai dit à tout le monde que j'avais un fiancé prénommé Jack, qui m'attendait. Seule Michaela sait que c'est faux et je ne voudrais pas que tu te sentes enchainé à moi à cause de cela..."

    -"Tiens d'ailleurs, ça me fait penser à ce que tu m'as dit hier soir..." dit sérieusement Jack.

    Sam se mordait les lèvres, en signe d'appréhension. Elle avait toujours les bras autour de la nuque de son "fiancé" et elle redoutait le moment où elle devrait quitter son étreinte. Elle devait lui parler d'autre chose et craignait sa réaction.

    -"J'ai cru devenir dingue tout ce temps. Je suis fou de toi, je t'aime comme je ne pourrais jamais le décrire et je veux passer le reste de ma vie à tes côtés... Epouse-moi ici et si Thor arrive à nous ramener chez nous, on fera pareil là-bas ! Même si je dois prendre ma retraite !"

    -"Oh Jack, je suis si heureuse ! Oui je veux t'épouser et non tu n'auras pas besoin de prendre ta retraite..."

    Jack allait lui demander de s'expliquer mais Sam grelottait dans l'eau froide. Il l'entraina derrière lui pour la mettre au sec et l'enrouler dans une serviette.

    -"Tant que j'y pense, Jack, tu aurais une seconde brosse à dents ? J'en rêve depuis que je suis là..."

    Jack ouvrit son sac et récupéra une brosse à dents neuve, qu'il lui tendit avec le dentifrice.

    -"Si tu savais comme c'est bon !" Dit Sam, puis elle ajouta, à la tête que Jack faisait "ne t'inquiètes pas, on se lave les dents ici aussi mais pas de la même manière..."

    Elle rangea le tout dans le sac de Jack et se rassit à ses côtés. Sam posa sa tête sur l'épaule de son voisin et il passa un bras autour d'elle et demanda : "alors, de quoi voulais-tu me parler ?"

    Sam lui raconta sa rencontre avec le président Grant, jusqu'à la fusillade.

    -"Tu as sauvé la vie du général Grant ? Tu te fous de moi ?"

    -"Non je suis sérieuse... Bref, il me devait un service et j'ai demandé une énorme faveur..."

    -"Raconte-moi tout ça, je suis impatient de savoir ce que tu as demandé !" dit Jack, comme un enfant un matin de Noël.

    -"Je lui ai expliqué que j'avais visité des pays où les femmes pouvaient être dans l'armée, au même titre que les hommes mais qu'on les empêchait de se fréquenter. Donc, je lui ai demandé de faire en sorte que ça n'arrive pas dans notre pays, si un jour les femmes pouvaient rentrer dans l'armée" dit Sam.

    -"Et ? Ne me fais pas attendre ma douce !"

    -"Il a réfléchis, beaucoup hésité et a décidé d'inclure un amendement pour le ministère de la défense. Donc, si un homme et une femme dans l'armée en font la demande expresse, on ne peut pas leur refuser le droit de se marier. Je n'ai pas pu obtenir mieux" dit Sam, confuse.

    -"Attends, mieux ?! C'est déjà extraordinaire ce que tu m'annonces là !"

    -"Oui mais c'est d'un autre temps, de nos jours, le mariage n'est plus une obligation !"

    -"Je m'en fous, c'est toujours mieux que rien et de toute façon, on va se marier ici !"

    Ils restèrent l'un à côté de l'autre en silence pendant un moment. Puis, Jack se leva pour fouiller dans son sac et en ressorti le cadeau du général.

    -"Tiens, c'est pour toi" dit Jack en lui donnant la boite.

    Sam ouvrit la boite et trouva : les deux derniers exemplaires d'une série de romans qu'elle lisait de la part de Daniel et Teal'c, un chargeur solaire de la part du général Hammond, un échiquier de poche ainsi que deux crèmes pour le corps de sa marque préférée de la part de Janet et Cassandra. Elle trouva une enveloppe pour Jack, elle lui donna sans l'ouvrir.

    L'enveloppe contenait mille dollars de l'époque, avec un mot de Daniel "J'ai un ami qui travaille au Trésor... En cas de besoin. Bien à vous, Daniel Jackson."

    -"Sam, mille dollar, ici, c'est beaucoup ?"

    -"Mille dollars ? C'est déjà énorme chez nous alors là, on peut vivre cent ans à l'abri du besoin avec une telle somme, pourquoi ?" demanda-t-elle sans lever le nez de ses livres, dont elle lisait les résumés. Jack sourit et lui dit "Daniel s'est arrangé pour nous mettre à l'abri du besoin..."

    ***

    Sam et Jack étaient rentrés en fin de journée, suivis de peu par Brian, qui rentrait de l'école. Sa mère étant encore en ville, il se rendit directement chez Sam, comme souvent.

    -"Sam ! Tu peux m'aider avec mes devoirs ?" dit le garçon en rentrant chez Sam, sans frapper. Il trouva Sam et Jack debout dans le salon, occupés à s'embrasser.

    -"Oh pardon Sam ! C'est qui lui ?"

    -"Brian ! On frappe avant d'entrer normalement !" le gronda gentiment Sam. "Je te présente Jack, mon fiancé. Jack, voici Brian, le fils de Michaela."

    -"Enchanté Jack" dit Brian en lui tendant la main, un grand sourire sur les lèvres.

    Jack serra la main du jeune garçon puis se tournant vers Sam : "Les devoirs ?"

    -"Oui, je suis plus utile à Michaela en aidant Brian avec ses devoirs plutôt qu'en cuisine" dit-elle avec un sourire. Ils s'installèrent tous les trois sur la grande table du salon pour les devoirs quotidiens. Il y en avait peu car l'année scolaire touchait à sa fin le lendemain.

    Jack s'éclipsa un instant et Brian demanda à Sam : "Vous allez vous marier quand ?"

    -"Je ne sais pas Brian" répondit Sam.

    -"Jack doit aller voir le révérend et vous devez avoir des entretiens avec lui avant le mariage" déclara le jeune garçon.

    -"Comment sais-tu tout ça toi ?" demanda Jack, qui était revenu.

    -"Maman et Sully ont dû le faire aussi l'an dernier. Ils ont failli annuler leur mariage à cause des disputes" dit Brian.

    -"Sam, on ne peut pas éviter ça ? Je veux dire, les entretiens et tout ?"

    -"Je ne sais pas Jack, je demanderai son avis à Mike et on ira voir le révérend..."

    Jack était debout devant la porte d'entrée et l'ouvrit. Du seuil, il demanda à Sam de le rejoindre. Elle laissa Brian avec sa lecture et retrouva Jack dehors. Il ferma la porte derrière elle puis se mit à genoux pour lui offrir sa bague de fiançailles.

    -"C'est mon cadeau... pour toi !"

    Sam porta ses mains sa bouche et articula difficilement : "Jack, elle est magnifique !"

    -"Comme toi mon cœur !"

    -"Je l'adore, elle est tellement simple que ça la rend plus belle encore !"

    -"Je te connais bien, je sais que tu aimes les bijoux simples donc..." Il se releva et embrassa sa fiancée. Il enfila l'anneau en argent, avec sept petits chevrons à l'annulaire de Sam et embrassa la bague autour de son doigt.

    -"On ira voir le révérend dès demain, je ne veux plus attendre !" dit Jack.

    Sam le regarda et lui fit son sourire spécial, celui qu'elle ne réservait qu'à lui. Ils rentrèrent avec Brian, qui lisait toujours, en attendant le retour de Sam.

    Brian les quitta peu après pour s'occuper des bêtes, comme c'était la coutume chaque soir.

    -"Sam, dis-moi" commença Jack, un peu embarrassé "Il s'est passé quelque chose entre toi et Matthew ? Je ne t'en voudrais pas et je le comprendrais bien, je veux juste savoir."

    -"Non Jack, il n'y a rien eu. Je pense qu'il aurait voulu mais j'ai été honnête avec lui dès le départ. J'avais déjà un homme dans ma vie et je ne voulais personne d'autre..."

    Jack lui sourit et la remercia de sa franchise. Il la savait assez honnête pour lui dire la vérité et il lui faisait confiance.

    -"De quoi vis-tu depuis que tu es ici ?"

    -"Je m'occupe de réparer des choses par-ci par-là, les gens me paient en nourriture souvent, que je partage avec mes bienfaiteurs. S'ils ne m'avaient pas recueillie, je ne sais pas ce que je serai devenue. Je m'occupe aussi de la révision mensuelle du train et le chemin de fer me paie bien pour ça. J'ai ouvert un compte en banque, non sans mal !" dit Sam en riant. Jack lui demanda pourquoi et elle du lui rappeler qu'à l'époque, une femme ne pouvait rien faire sans mari.

    -"Mais j'ai du me montrer persuasive et le banquier est plus intéressé par mon argent que par mon célibat !"

    Sam entendit un cheval et ouvrit la porte pour voir qui était-ce. Elle vit Michaela arriver et elle sorti pour la rejoindre.

    -"Michaela, comment s'est passé la journée ?" demanda Sam à son amie, qui descendit de cheval.

    -"Très bien, et la vôtre ?" demanda-t-elle avec un franc sourire.

    Sam lui montra sa bague et Mike la serra fort contre elle. Sam l'interrogea sur la préparation au mariage et émis des doutes sur la patience de Jack pour ce genre de choses.

    -"On essaiera de vous épargner ça mais je ne suis pas sûre que le révérend entende les choses comme ça..." dit Mike, en lui souriant.

    Jack avait rejoint Brian pour l'aider à nourrir les bêtes.

    -"Ils semblent bien s'entendre tous les deux. Brian l'a adopté aussi vite vous on dirait" dit Mike.

    -"Il semblerait. Que diriez-vous de dîner en ville ?"

    -"Bonne idée, je vais me rafraichir et me changer en attendant Sully, puis on partira" répondit Michaela.

    Mike, Sam et Brian étaient monté dans le chariot, Sully et Jack étaient à cheval en tête.

    Jack n'avait pas fait de cheval depuis des années et ça se voyait.

    Sam ne pouvait plus décrocher le sourire sur son visage depuis que Jack avait officialisé leurs fiançailles. Michaela se souvenait de ce sentiment et ça lui rappelait de bons souvenirs.

    Arrivés devant chez Grace, Sully aida Mike à descendre du chariot. Sam attendait de son côté que Jack en fasse de même mais il eut plus de mal à descendre de sa monture. Il se retourna vers le chariot et vit Sam qui attendait. Matthew arriva et fusilla Jack du regard en lançant : "On ne laisse pas attendre une dame !"

    Puis il aida Sam à descendre, en attrapant sa taille. Sam du poser ses mains sur les épaules du jeune homme.

    -"Matthew, ce ne sont pas des manières ! Les coutumes de la région sont peut-être encore inconnues pour Jack !" s'indigna Mike face à l'insolence de son fils.

    -"En effet, mais je le sais à présent, c'est une erreur que je ne commettrais plus !" dit Jack, en essayant d'adopter un ton neutre.

    -"Désolé" marmonna Matthew.

    -"Ce n'est pas grave" dit Jack. Il ne pouvait pas lui en tenir rigueur, il était attiré par Sam et voyait son rival arriver...

    Voyant Sully tendre le bras à Mike pour la guider, Jack en fit de même avec Sam.

    Grace les salua à leur entrée. Sully fit les présentations haut et fort car tout le monde observait Jack. Ils s'installèrent à table et ils reçurent beaucoup de visites pour rencontrer le nouvel arrivant.

    -"Révérend" appela Michaela, le voyant au loin.

    L'homme se rapprocha de leur table et Michaela lui présenta Jack.

    -"Jack a enfin retrouvé sa fiancée, ils souhaitent se marier ici et au plus vite" expliqua Sully.

    -"Installez-vous avez nous, nous pourrons en discuter" proposa Mike, avec un sourire pour Sam.

    Le révérend accepta et posa des questions à Jack. Il essaya d'y répondre au mieux. Comme il devait cacher certaines informations, les réponses n'étaient pas faciles à donner quand ça concernait sa vie. Mais concernant Sam, il était incollable.

    Le révérend finit par leur demander s'ils avaient déjà commencer cet entretien avant d'être séparés. Sam posa sa main sur celle de son fiancé et répondit que oui, mais qu'à cause de la guerre, il leur avait été difficile de poursuivre. Le révérend voulait les revoir quand même pour un entretien ou deux mais resta pensif un moment, il leur demanda si un mois de délai était suffisant pour tout organiser. Michaela répondit que oui, avant la future mariée elle-même et ils bloquèrent la date. A la fin du repas, Jack invita tout le monde, y compris le révérend.

    Tout le monde rentra ensuite. Jack avait bien compris car une fois devant la maison, il aida Sam à descendre puis aida Sully avec les chevaux et l'attelage.

    -"Jack, je pars de bonne heure demain matin, pour deux semaines. Vous pourrez veiller sur ma famille ?"

    -"Bien entendu. Cependant, je ne pense pas être doué avec les bêtes et tout ça, mais je suppose que Brian pourra m'aider..."

    Sully rit car il avait remarqué que Jack n'était pas du genre à s'occuper de tout ça mais le principal c'était le bien-être de sa famille. Jack sentait que Sully avait autre chose à dire mais qu'il hésitait, donc Jack prit les devants : "Je demanderais à Sam de dormir chez vous et je prendrais sa chambre. Je pense qu'elle sera d'accord."

    Sully lui tapa dans le dos pour lui faire comprendre qu'ils étaient sur la même longueur d'onde. Les deux hommes rentrèrent dans la grande maison.

    Brian laissa une nuit de plus sa chambre à Jack, pour utiliser celle de sa sœur. Il embrassa ses parents puis Sam et Jack, puis il monta se coucher. Sam bailla et Jack proposa de la raccompagner.

    -"Jack, je vis dans la maison voisine, ne te donne pas cette peine" mais Jack était déjà debout et lui tendait une main. Sam déposa délicatement sa main dedans et salua son couple d'amis.

    Une fois seuls, Jack raconta à Sam ce qu'il avait proposé à Sully, pour le rassurer.

    -"Tu as bien fait, c'est plus logique de faire comme ça" dit Sam, sur le pas de sa porte. "Désolée mais je ne peux pas te laisser entrer..."

    -"Je sais mais j'ai hâte qu'on se marie, j'ai envie de dormir avec toi."

    -"Moi aussi j'ai envie... de ça mais il vaut mieux attendre."

    -"Bonne nuit Samantha Carter" dit Jack en l'embrassant. Sam ne voulait plus le laisser partir mais il s'arracha à son étreinte. Elle grogna quelque chose d'incompréhensible que Jack interpréta comme un bonne nuit...

    ***

    Sam s'était levée de bonne heure car elle avait un paquet à récupérer à la gare, elle espérait que le train serait à l'heure et qu'elle ne perdrait pas de temps avec la révision.

    Elle devait aussi passer chez Loren pour commander sa robe pour le mariage et choisir un costume pour Jack. Elle réalisa qu'elle commençait à préparer son mariage avec Jack O'Neill et cette pensée la remplit de joie.

    Elle se prépara rapidement et sorti rejoindre Michaela chez elle. Comme Sully était déjà parti, la maison était ouverte. Sam trouva Brian dans la cuisine, finissant son petit-déjeuner.

    -"Bonjour Sam !"

    -"Bonjour Brian, où est ta mère ?"

    -"Je crois qu'elle dort toujours... Tu pourras m'emmener à l'école, Sully a préparé le chariot."

    -"Bien sûr. Je monte voir où en est Jack, je voudrais qu'il m'accompagne en ville, je fais vite !"

    Sam monta discrètement les escaliers et frappa doucement à la porte de la chambre de Jack. Elle entra, bien qu'elle n'ait pas reçu de réponse. Elle trouva Jack torse nu, occupé à se rafraichir avant de descendre. Il entendit un bruit et regarda dans le miroir. Sam venait de refermer la porte et l'avait rejoint.

    -"Mademoiselle Carter, n'avez-vous pas honte de rentrer comme cela dans la chambre d'un homme qui n'est pas votre mari ?" demanda Jack en riant.

    -"Pas du tout, car cet homme sera bientôt mon mari..." dit Sam en posant ses mains sur le torse de Jack. Elle l'embrassa et lui dit "fais-vite, nous devons aller en ville." Puis elle quitta la chambre et se rendit dans celle de Michaela.

    -"Mike, ça va ?" demanda-t-elle à travers la porte.

    -"Oui merci mais je suis un peu souffrante..."

    -"Je m'occupe de Brian, car je dois aller en ville. Je peux utiliser le chariot ?"

    -"Oui, je ne compte pas sortir. Et... Sam ? Merci pour Brian..." dit la voix faible de Michaela.

    -"De rien. Reposez-vous, je reviens vite."

    Jack l'attendait dans le couloir, il lui demanda des nouvelles de son amie.

    -"Elle est souffrante... Viens, hâtons-nous sinon Brian sera en retard et moi aussi..."

    Ils prirent le chemin de la ville, Sam guidait les chevaux.

    -"Tu t'en sors bien avec ce... truc !"

    -"Merci" dit Sam. Elle déposa Brian à l'école.

    Tous les passants la saluaient sur son passage. Jack était surpris par tant de cordialité.

    -"On se fait une fausse image du Far-West... Les gens sont plutôt polis"

    -"C'est une petite ville, tout le monde connait tout le monde !"

    Sam gara le chariot près de la gare et Jack sauta à terre pour l'aider. Matthew vint les saluer. Il semblait inquiet de ne pas voir sa mère.

    -"Elle ne se sentait pas bien. Je termine avec le train et je rentre m'occuper d'elle" promis Sam.

    -"Je m'occupe de Brian pour la soirée et comme c'est vendredi, je le garde pour le week-end, ça lui permettra de se reposer."

    -"C'est très gentil Matthew" dit Sam. "Voilà, le train, au boulot Sam !"

    Jack la regarda, elle était énergique et pleine d'entrain. Elle avait lâché ses cheveux, qui lui arrivaient au milieu du dos. Ils étaient bouclés, ça la changeait mais son fiancé aimait cette nouvelle coiffure. Elle senti ses yeux sur elle et l'interrogea du regard. Il lui sourit et l'embrassa sur le front.

    -"Tu es superbe !"

    Elle rougit et se détourna pour se concentrer sur le train qui entrait en gare.

    Bill conduisait et la salua au passage. Sam prit une caisse à outil dans le chariot et se dirigea vers le train. Jack attrapa la caisse en bois au passage et l'escorta. Elle lui sourit pour le remercier. Sam présenta Bill et Jack et commença son inspection.

    -"Sam, le conduit de cheminée fait un drôle de bruit... et j'ai dû mettre plus de bois pour arriver ici."

    -"C'est étrange. Laissez-moi jeter un œil sur le reste, le temps que ça refroidisse un peu."

    Jack resta debout près de la locomotive. Bill expliqua à Jack : "C'est toujours le même rituel avec Sam ! Elle commence par vérifier les essieux, les roues, les pistons et les bielles. Puis elle inspecte le foyer et la chaudière."

    -"Bill ?" appela Sam après un long moment.

    -"Oui ?"

    -"Vous ne faites pas nettoyer le conduit à Denver, au dépôt ?"

    -"Si, quand je rentre là-bas, je la dépose et la récupère ensuite. Pourquoi ?"

    -"Venez voir !"

    Bill et Jack grimpèrent dans la cabine, où se trouvait Sam. Le mécanicien attribué à Bill était sorti prendre un peu l'air. Depuis l'incident de Colorado Springs, la compagnie des chemins de fer avait renforcé ses équipes, pour éviter d'autres ennuis similaires.

    Sam avait la tête dans le conduit et invita Bill à jeter un œil.

    -"C'est quoi ça ?"

    -"Du tartre cher ami... L'entretien n'est pas fait très souvent à mon avis..."

    -"Je vois... je vais devoir rédiger un rapport, si j'arrive à rentrer..."

    -"Bill, allez demander à Loren de vous vendre du bicarbonate de sodium et du vinaigre. Je vais m'arranger pour nettoyer ça mais c'est du dépannage. De retour à Denver, ils devront vraiment la nettoyer correctement !"

    Sam descendit et se rendit au bureau d'Horace.

    -"Bonjour Horace !"

    -"Bonjour Sam, votre paquet est arrivé. Vous le prenez maintenant ?"

    -"Non, je termine avec la locomotive mais envoyez un message à la direction de Denver, signalant une avarie maitrisée sur leur locomotive 41963."

    Elle avait vu Bill revenir vers elle en courant.

    -"Bill, combien pour tout ça ?"

    -"49 cents"

    -"Et qu'ils me doivent 49 cents !" dit Sam, rendant son argent à Bill.

    Elle prépara une pâte avec une partie du bicarbonate et très peu de vinaigre, pour éviter une réaction chimique trop importante. Elle l'appliqua partout où elle avait accès. Elle prépara un autre mélange, plus dilué, qu'elle fit couler du haut de la cheminée.

    Jack surveillait ses faits et gestes, inquiet pour elle mais elle semblait dans son élément.

    Elle nettoya comme elle pu et autorisa Bill à repartir, le moment venu.

    Sam avait récupéré son énorme paquet après le départ du train. Jack l'aida à le porter jusqu'au chariot et ils se rendirent chez Loren.

    Sam salua les personnes présentes. Tout le monde lui rendit son bonjour avec un grand sourire. Sam demanda à voir un catalogue pour commander sa robe et le costume pour Jack. Ils le consultèrent tous les deux, Jack faisait rire Sam en commentant les croquis.

    -"Jack, sois sérieux un instant, que penses-tu de celui-ci ?" dit Sam, en riant.

    -"Il est très... bien mais c'est dur de se faire une idée comme ça..."

    -"Bonjour tous les deux" dit le révérend dans leur dos.

    Sam et Jack le saluèrent, assez surpris de le voir là.

    -"J'ai libéré les enfants plus tôt aujourd'hui" expliqua le révérend.

    -"Vous vouliez nous voir, révérend ?" demanda Jack.

    -"Oui, je vous observe depuis tout à l'heure et je pense que la préparation au mariage ne sera pas nécessaire. Vous formez un beau couple et vous avez l'air de bien vous entendre et vous connaitre" déclara le révérend.

    Jack lui serra la main, en guise de gratitude. Il était soulagé.

    -"Sam, où est le Dr Mike ?" demanda Dorothy, un peu paniquée.

    -"Elle est malade, pourquoi ?"

    -"Parce que Grace s'est coupé et que ça saigne beaucoup !"

    -"Amenez-la à la clinique, je vais jeter un œil" proposa Sam.

    Elle quitta la boutique avec Jack et le révérend sur les talons. Elle ouvrit la clinique avec le double des clefs de Michaela.

    Jack attendait Grace sur le pas de la porte et l'aida à s'installer sur la table d'examen.

    -"Bonjour Grace" dit Sam, en se lavant les mains.

    -"Bonjour Sam" dit Grace, un peu sous le choc.

    Sam s'essuya les mains et s'approcha de sa patiente. Elle souleva le torchon que Grace avait posé sur sa main gauche.

    -"Le saignement semble s'être arrêté le temps que vous arriviez" annonça Sam. C'était plutôt bon signe. Après avoir fait les points, Sam demanda à Grace de bouger les doigts. Celle-ci s'exécuta et tous ses doigts semblaient mobiles, la paie ne saignait plus.

    -"Voilà Grace, mais faites attention à cette main, ne la laissez pas dans l'eau trop longtemps" conseilla Sam.

    -"Oui Sam, merci beaucoup. Combien je vous dois ?"

    -"Je ne sais pas, vous verrez avec le Dr Mike, d'accord ?" Jack aida Grace à descendre de la table et le révérend la raccompagna à son restaurant.

    -"Tu es incroyable Sam !" dit Jack, en l'entourant de ses bras, pendant qu'elle rangeait le matériel médical.

    -"Je n'ai rien fait d'extraordinaire tu sais" dit Sam, en gloussant car Jack déposait de fins baisers dans son cou.

    -"Et maintenant, que fait-on ?"

    -"On rentre voir Michaela. Je vais lui rapporter un peu du bouillon de Grace."

    -"Je vais le chercher, occupes-toi de finir ici et on rentrera" dit Jack.

    Il sorti pour aller chez Grace, mais fut arrêté par Hank, qui l'appela du Saloon.

    -"Et vous êtes ?"

    -"Hank, le propriétaire de cet établissement. J'ai entendu dire que vous envisagiez sérieusement d'épouser Samantha..."

    -"Je n'envisage rien, je vais le faire !"

    -"Attention, je les connais les femmes comme elle, elles ont un sacré tempérament en apparence mais au lit, c'est une autre histoire ! Laissez-moi m'occuper d'elle avant d'officialiser les choses..."

    Jack attrapa Hank par le col de sa chemise. Matthew avait été témoin de l'échange verbal et voulut séparer les deux hommes.

    -"Ne vous avisez plus jamais de parler d'elle comme ça ou je vous ferai regretter d'être venu au monde, c'est bien clair ?" menaça Jack. Il le fixait dans les yeux et Hank put y lire la fureur. Il eut un mouvement de recul.

    -"Ok, vous fâchez pas, je voulais juste rendre service !"

    -"Allez proposer vos services ailleurs dans ce cas" dit Matthew.

    Jack relâcha Hank et ce dernier rentra dans son établissement, penaud.

    -"Jack, ça va ?" demanda Matthew. Jack respira profondément, pour retrouver son calme avant de répondre : "Oui, merci Matthew." Jack tourna la tête vers la clinique alors que Sam en sortait.

    -"J'aimerais que vous ne parliez pas de ça à Sam, s'il-vous-plait" implora Jack.

    -"Ce n'était pas mon intention."

    -"Jack ? Tout va bien ?" demanda Sam, face à la mine préoccupée de son fiancé.

    -"Oui, j'ai croisé Matthew, nous discutions un peu. Je n'ai pas eu le temps d'aller voir Grace, tu m'accompagnes ?"

    Il proposa son bras à Sam, salua Matthew et se dirigea vers l'établissement de Grace.

    ***

    Jack et Sam avaient pris de quoi déjeuner, en plus du bouillon pour le Dr Mike.

    Le voyage du retour se passa dans le plus grand silence.

    -"Jack, est-ce que j'ai fait quelque chose de mal ? Tu ne me parles plus depuis que nous sommes partis..."

    -"Non ma douce, tu n'as rien fait. Je pensais à plein de choses... D'ailleurs, tu n'as pas choisi ta robe...

    -"Oh mon dieu, tu as raison ! Que je suis bête ! Pardonnes-moi, je te jure que j'y retourne cet après-midi pour passer la commande !"

    -"Je pense que ça peut attendre demain, tu ne vas pas ressortir juste pour ça, si ?"

    -"Attends, je ne te suis pas... tu n'es pas fâché à cause de ça ?"

    -"Bien sûr que non, je ne vais pas t'en vouloir d'avoir quitté la boutique de Loren pour aller aider Grace ! Que vas-tu imaginer..." dit Jack en prenant la main de Sam dans la sienne.

    Voyant qu'il n'avait pas l'intention d'en dire plus, Sam n'insista pas.

    Ils rentrèrent dans la grande maison et Sam monta voir Michaela. Elle frappa doucement à la porte et la voix endormie de son amie l'invita à enter.

    -"Michaela, je vous ai rapporté quelque chose à manger, de chez Grace, ça vous fera du bien" dit Sam, s'asseyant sur le bord du lit. Michaela était très pale et semblait fatiguée.

    -"Merci Sam, c'est très gentil à vous" dit-elle en lui souriant.

    Sam posa sa main sur le front de son amie, qui semblait fiévreuse.

    -"Vous avez un peu de fièvre..."

    -"Oui j'ai senti aussi. Alors, comment ça s'est passé avec le train ce matin ?"

    -"Un peu de tartre dans la cheminée mal entretenue... rien de grave, le train est reparti à l'heure. J'ai voulu commander ma robe et un costume pour Jack mais Grace s'est entaillé la main. J'ai nettoyé et fais quelque points. Je pense que ça devrait aller" expliqua Sam.

    -"Merci de vous être occupée d'elle, Sam."

    -"Avec plaisir, une chance que j'ai eu le double des clefs de la clinique. J'ai tout nettoyé et rangé après mon passage" dit Sam, qui savait que Michaela aimait l'ordre, surtout à son cabinet médical.

    Michaela termina son bouillon et voulut se lever pour se rafraichir et prendre l'air. Sam remarqua un peu de sang dans son lit. Elle ne dit rien mais retira les draps. Michaela la regarda faire puis lui sourit. Les deux femmes se comprenaient bien. Sam prit les draps pour les laver car Michaela se sentait très faible. Elle s'installa sur son perron et resta seule et silencieuse.

    Jack l'avait salué quand ils s'étaient croisés dans la cuisine et vit Sam passer les bras chargés. Il voulut l'aider mais elle refusa. Il resta interdit un moment mais mit le couvert pour le déjeuner.

    Sam revint peu après et Jack demanda doucement des nouvelles du médecin.

    -"Elle... va bien ! Histoire de filles" dit Sam mais Jack comprit le message.

    Ils déjeunèrent en discutant des préparatifs de leur mariage. Après le repas, Jack se chargea de la vaisselle. Sam sortit sur le perron pour donner des nouvelles de ses fils à Michaela.

    -"Matthew garde Brian pour le week-end, vous allez pouvoir vous reposez un peu."

    -"Je pense que je cumule du retard de sommeil, ça me fera le plus grand bien !"

    -"Si vous avez trop mal au ventre, j'ai de quoi soulager la douleur, au cas où..." glissa Sam.

    Michaela lui sourit et promis d'y réfléchir, si elle ne tenait pas le choc. Elle lui demanda ensuite si elle avait commandé sa robe mais Sam lui expliqua en détail comment elle avait été détournée de son projet. Michaela lui proposa de se servir des catalogues que sa mère lui envoyait souvent de Boston, pour faire un choix.

    Sam récupéra les brochures dans la chambre de Mike, elle en profita pour aérer les pièces du haut. Elle descendit préparer du thé pour l'après-midi, puis elle sorti retrouver Mike sur le perron.

    Les deux femmes passèrent le reste de la journée à regarder les patrons. Sam repéra un modèle qui lui plaisait beaucoup. Elle craignait de ne pas le trouver dans la boutique de Loren, même s'il passait commande à Denver. Sam appela Jack pour jeter un oeil sur les costumes et Mike leur raconta qu'elle avait eu beaucoup de mal à faire mettre un costume à Sully. D'ailleurs, il s'était marié en tenue cheyenne.

    -"Ce genre de vêtements lui fait trop penser à l'uniforme militaire et ça lui rappelle de mauvais souvenirs de la guerre. Il déteste l'armée, principalement à cause de leur manière de traiter les indiens..."

    Sam et Jack échangèrent un regard et ne firent aucun commentaire.

    Jack décida de s'occuper des bêtes en l'absence de Brian, laissant les deux amies à leurs occupations.

    Sam passa un moment avec Michaela puis la laissa seule un moment. Elle rentra chez elle, s'occuper un peu de sa maison. Jack l'avait vue se diriger vers sa maisonnette et l'y retrouva.

    -"Jack, tu n'as pas choisis de tenue pour le mariage..." dit Sam en fronçant les sourcils.

    -"Tu sais que je suis tenu de me marier en uniforme normalement..."

    -"Certes mon colonel, mais où vas-tu trouver un uniforme de l'armée de l'air ici, petit malin ?"

    -"Petit malin ? Major, c'est de l'insubordination ça" dit Jack en éclatant de rire.

    Sam se blotti dans ses bras, il y avait bien longtemps qu'on ne l'avait plus appelée major.

    -"J'ai l'impression de vivre à des milliards d'années lumières du SGC... Oh mais Jack, on a oublié de prendre ma commande !"

    Ils sortirent de la maison pour décharger le chariot. Jack porta le paquet dans le salon de Sam.

    Il voulait la laisser l'ouvrir mais elle lui demanda de lui faire cet honneur.

    -"Disons que c'est mon cadeau de fiançailles pour toi !"

    -"J'ai hâte de voir ça !"

    Jack déchira l'emballage et sorti son couteau militaire pour faire levier et soulever la planche du dessus.

    -"C'est... un télescope ?"

    -"Oui... celui de Brian est cassé et je me suis dit qu'un neuf me rapprocherait un peu de toi..."

    Jack embrassa fougueusement sa fiancée.

    -"D'ailleurs, ce soir je dois vérifier quelque chose..." dit Sam.

    -"Et quoi donc ?"

    -"Quand je suis arrivée, j'ai réparé le télescope de Brian comme j'ai pu et j'ai cru voir un satellite en orbite. Bien entendu, c'est impossible... Je me suis demandée si je n'avais pas rêvé..."

    -"C'est peut-être notre ami Thor... ou n'importe quel Asgard. Ils surveillent la Terre depuis longtemps...

    -"Moui... c'est une possibilité, en effet" admit Sam.

    -"Ou est-ce toi qui ne reconnait pas la carte du ciel..." lâcha Jack, contrarié.

    -"Jack, tu as beau te passionner pour l'astronomie, ça n'en reste pas moins mon domaine ! Si c'était une étoile, je le saurai !"

    -"Donc tu sais mieux que tout le monde ce qui se passe là-haut ?"

    -"Que tout le monde, non. Mais que toi, sûrement ! J'ai passé des années à étudier l'univers, les galaxies et même ta chère porte des étoiles !"

    -"Et voilà, il y avait longtemps que le professeur Carter ne nous avait pas sorti sa science !"

    -"Je te demande pardon ? On peut savoir ce qui t'arrive ?" s'indigna Sam.

    -"Il n'y a aucun domaine où tu n'excelles pas ! Même l'astronomie, une de mes passions depuis des années, tu me la voles !"

    Jack quitta la pièce, furieux. Sam resta interdite face à sa colère. Elle ne comprenait pas pourquoi il s'était emporté de la sorte. Elle le connaissait assez pour savoir qu'elle ne devait pas lui courir après et de toute façon, elle n'en avait pas l'intention. Sam se doutait qu'il était allé courir dans les bois, pour se calmer. Elle rangea sa maison, comme c'était prévu, puis monta le télescope et l'installa devant une des fenêtres du salon. Elle referma sa maison et rentra chez Michaela. Celle-ci s'était installée dans son fauteuil préféré avec un livre, mais elle s'était endormie Sam remarqua des traces de larmes sur les joues de son amie Elle comprenait sa peine. Sam se doutait depuis un moment que Sully et elle voulait un bébé mais rien ne venait.

    Elle s'affaira donc à la cuisine, pour préparer le dîner, en silence. Elle était ressortie chercher des légumes dans son potager mais ne croisa toujours pas Jack.

    Pendant que ses légumes cuisaient, Sam monta à l'étage refermer les fenêtres. Elle remarqua de la lumière chez elle et se douta que Jack était rentré. Ce qui la rassurait car la nuit commençait à tomber.

    Elle redescendit doucement quand elle entendit Mike lui demander : "Sam, tout va bien ?"

    -"Oui, merci. Et vous ? Reposée ?"

    -"J'ai toujours mal au ventre, donc si vous avez un remède avant que j'aille me coucher, je suis preneuse."

    -"Je vous donnerais ça" dit Sam en lui souriant. Elle continua à s'affairer pour le dîner mais Michaela s'installa à sa table de cuisine et l'observa.

    -"J'ai entendu des éclats de voix tout à l'heure Sam..."

    -"Ce n'est rien... O'Neill est parfois un peu têtu et comme je le suis aussi... ça donne ça !"

    -"O'Neill ? C'est la première fois que vous utilisez son nom pour parler de lui..."

    -"Oui, je sais. Avant, on ne s'appelait jamais par nos prénoms, à cause du travail. Vieille habitude sans doute" dit Sam. Elle avait même failli dire "le colonel O'Neill" mais s'était rattrapée juste à temps.

    -"Il est fâché pour quoi ?"

    -"Comment savez-vous que c'est lui qui est fâché et pas moi ?"

    -"Sam, je suis mariée... j'ai l'habitude et comme vous, je ne me laisse pas faire..."

    -"Il se déprécie souvent. Il se pense moins intelligent qu'il ne l'est. Il ne se fait pas confiance et parfois, il me perçois comme une menace je suppose."

    -"Pourquoi ?"

    -"Parce que je suis une femme, très intelligente - mais ça, ce n'est pas moi qui le dit. De plus, j'ai fait de longues études, toutes soldées par de nombreux diplômes..."

    -"Et vous en jouez beaucoup ?" demanda Mike.

    -"Non ! C'est moi qui suis nul !" dit Jack, dans leur dos. Les deux femmes étaient absorbées par leur conversation et le dîner, si bien qu'elles ne l'avaient pas entendu rentrer.

    -"Désolé de m'être emporté, j'espère que tu me pardonneras..."

    Sam fit quelques pas vers lui et se jeta à son cou. Le baiser qu'elle lui donna permit à Jack de se faire une idée de la réponse.

    -"Passons à table ! C'est prêt !" dit Sam, fière d'elle. Ils dinèrent tous les trois dans la cuisine, puis Sam donna un cachet à Mike pour l'aider à soulager ses douleurs.

    Elle l'aida ensuite à refaire son lit. La journée avait été tellement chaude que les draps avaient eu le temps de sécher. Michaela se mit au lit et Sam rentra chez elle pour admirer le ciel avec Jack.

    -"Je crois que tu avais raison... ce n'est pas une étoile ni un satellite... Je vote pour nos amis gris" lui dit Jack quand elle franchit le seuil.

    Il avait réglé l'instrument et invita Sam à regarder. Elle observa un long moment en silence.

    Pendant qu'elle était occupée, Jack se glissa dans le coin cuisine et revint avec une surprise pour Sam.

    -"Oh mon dieu Jack ! De la gelée bleue !"


    votre commentaire