• Code Stargate - Ch 12

    Chapitre 12 - Perdre Carter

    "Vous êtes en train de dire que vous allez rester là pendant que Carter va mourir ?"

    "Rien n'est sûr, Colonel" se défendit Sam. "Mais c'est l'explication la plus logique et rationnelle. Je devrais travailler avec le Major Carter mais ses visites sous forme holographique l'épuisent... Je dois reprendre et poursuivre mes travaux pour trouver une solution."

    "Et on attend quoi au juste ?" demanda Jack.

    Tout le monde le regarda car il semblait avoir l'idée à laquelle personne n'avait pensé.

    "Colonel, ça n'est pas si simple !"

    "Mais au contraire, c'est limpide !"

    "Jack, expliquez-vous !" demanda Jacob.

    "OK. L'ordinateur est allé chercher Carter car il sait qu'elle est capable d'aider le docteur Beckett à retrouver son corps, c'est bien ça ?" demanda Jack.

    Sam Beckett confirma d'un hochement de tête.

    "Mais le problème c'est que vous êtes ici et pas elle... donc il faudrait sans doute qu'elle vienne nous rejoindre pour que vous puissiez travailler sur ce problème ensemble, non ?"

    Daniel avait ouvert la bouche pour argumenter mais se ravisa quand il réalisa que Jack avait raison. Une fois de plus, son raisonnement simple était le meilleur. Sam Beckett demanda à faire appeler Donna pour qu'elle vienne à Cheyenne Mountain avec Carter. Hammond demanda à Walter de chercher les coordonnées de Donna Beckett et d'organiser le transport immédiat des deux femmes à destination du SGC.

    Plus tard, Janet fut contactée par Donna Beckett directement. Le médecin-chef fut surprise et inquiète. Le femme de Sam lui expliqua que son corps était vraiment au plus mal et qu'elle ignorait si Sam Carter supporterait le voyage.

    "C'est elle qui a demandé à vous appeler mais elle trop faible pour vous parler. Je souhaite qu'elle se repose mais elle voulait votre avis."

    "Elle a bien fait. Je vais organiser moi-même le rapatriement jusqu'au SGC pour qu'elle voyage dans les meilleures conditions et je vous attendrais."

    Janet demanda à connaitre le détail de l'état de santé de Sam et Donna lui faxa le dossier mis en place à son arrivée. Le médecin donna ensuite un traitement à commencer immédiatement, pour faire tenir Sam le plus longtemps possible pour qu'elle puisse juger en personne de son état de santé.

    Après avoir raccroché, Janet descendit voir le Général Hammond. Elle le trouva seul dans son bureau et ferma la porte après avoir été invitée à rentrer. L'homme chauve face à elle comprit que quelque chose de grave se passait car Janet avait les sourcils de froncés et un pli d'évidente contrariété barrait son front. Quelques mèches de ses cheveux bruns s'étaient échappés de son chignon et tombaient en boucle sur son front et autour de son visage inquiet. Il l'invita à prendre place et à lui dire ce qu'elle avait sur le coeur.

    "Mon Général, l'état de santé de Sam est inquiétant. J'ai eu Donna Beckett au téléphone, Sam lui a demandé de me tenir informée. J'ai lu son dossier médical et ça n'est pas brillant."

    "Si vous n'étiez pas vraiment inquiète, vous ne seriez pas là, n'est-ce pas ?" demanda le Général d'une voix douce.

    Il savait quels liens unissaient Sam et Janet, il savait aussi que son médecin-chef ne le dérangeait jamais sans une bonne raison.

    "En effet, Monsieur. J'ai pris sur moi d'organiser un transport sanitaire pour la fatiguer le moins possible car même 4h de vol seront épuisantes pour elle - euh lui... enfin..."

    "J'ai saisi Docteur" dit Hammond avec un sourire bienveillant. "Je vous demanderais juste de garder ça pour vous aussi longtemps que possible."

    "Bien entendu, Monsieur. Vous savez que jamais je ne trahirais le secret médical."

    "Je sais que je peux vous faire confiance là-dessus mais je voulais dire... Si le Colonel O'Neill venait vous voir... gardez-le aussi longtemps que possible ignorant de la situation. Il est déjà assez tendu comme ça, s'il venait à savoir qu'elle est si mal, je ne sais pas ce qu'il pourrait faire."

    Janet leva les deux sourcils.

    "Je... hum, je ne..." bafouilla Janet.

    "Docteur Fraiser, je sais que vous ne ferez ou ne direz rien qui mettrait vos amis dans une situation délicate mais ne pensez pas que mon silence veuille dire que j'ignore ce qui se passe dans ma base."

    "Il ne se passe rien, Monsieur !" s'indigna Janet.

    "Je sais qu'aucune ligne n'a encore été franchie mais les lois n'empêchent pas les Hommes d'avoir des sentiments."

    Janet baissa les yeux car elle ne voulait pas le regarder en face. Il lui était impossible de soutenir le regard de l'homme qui avait entre ses mains les carrières de ses amis.

    "C'est pour ça que je préfère que le Colonel O'Neill ne soit pas mis au courant de la situation de son second aussi longtemps que possible."

    "Oui, Monsieur. Ce sera tout ?"

    "Oui Docteur, vous pouvez disposer."

    Une fois la porte close, Hammond passa sa main sur son crâne avant de poser ses deux mains sur son visage. Dieu qu'il était fatigué... et inquiet. Sam Carter était comme une fille pour lui et même s'il n'avait rien montré à Fraiser, il était inquiet pour elle mais il devait garder ça pour lui. Inquiéter sa famille et ses amis ne l'aiderait pas à aller mieux. Il devait tous les mettre au travail et les occuper pour qu'ils n'apprennent pas le drame qui se jouait.

    Des jours pareils lui faisaient vraiment regretter d'avoir accepté cette dernière affectation, celle qui devait être la plus calme de l'histoire de l'USAF, celle qui devait l'occuper encore quelques années avant de prendre une retraite bien méritée. Après avoir combattu et perdu des compagnons d'armes au Vietnam, dirigé quelques bases militaires et entrainé des hommes au combat à travers le pays, il espérait pouvoir enfin obtenir une affectation facile et pas trop contraignante. Quand Apophis avait rouvert la Porte des Etoiles et capturé un des gardes, il avait compris que ça serait sûrement le poste le plus dur de sa carrière. Et l'idée de perdre Sam Carter lui était intolérable.


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :